Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Et si vous deveniez nageur sauveteur pour la SNSM ?

dimanche 2 septembre 2018 à 7:05 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

La SNSM profite de la rentrée pour lancer un appel à ceux qui voudraient devenir nageurs sauveteurs. Dans la Manche il existe un centre de formation à Saint-Martin-de-Bréhal, dans le sud du département, et désormais aussi, depuis 2017, une annexe à Cherbourg.

Dans la Manche chaque été la SNSM a besoin de 108 nageurs sauveteurs
Dans la Manche chaque été la SNSM a besoin de 108 nageurs sauveteurs © Radio France - Pierre Coquelin

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

Six jeunes ont été formés cette année à l'annexe de Cherbourg et la SNSM espère en accueillir plus cette année. Surtout que les besoins sont importants : 12 plages à surveiller dans la Manche, ça représente un besoin de 108 nageurs sauveteurs pour les deux mois d'été . Et en France, plus de 1300 plages sont surveillées par la SNSM

Avis donc à tous les jeunes de 17 ans, puisqu'il faut avoir 18 ans au 30 juin pour pouvoir travailler l'été

Dominique Thoral délégué départemental de la SNSM dans la Manche, en charge des nageurs sauveteurs, espère trouver des personnes motivées pour se former alors que ça devient aujourd'hui plus compliqué de trouver les surveillants 

Dominique Thoral de la SNSM - Radio France
Dominique Thoral de la SNSM © Radio France - Jacqueline FARDEL

"ça fait 2-3 ans qu'on s'aperçoit qu'il est difficile d'honorer tous les postes : il nous arrive d'avoir des désistements de dernière minutes notamment quand les jeunes trouvent un emploi définitif. Pour assurer ces remplacement c'est plus difficile parce qu'on travaille à flux tendu avec les effectifs." Dominique Thoral, délégué départemental de la SNSM

Il faut être motivé : 300 heures de formation sur toute l'année, avec 6 diplômes à acquérir ( pour les premiers secours, le secourisme, la conversation radio, le permis côtier et les applications en mer ) mais qui peuvent servir ensuite toute la vie 

La formation est payante, 1000 euros environ au total. Le nageur sauveteur est employé par une municipalité et rémunéré  Pour ceux qui sont intéressés il y a des tests de sélection à passer, puisqu'il faut savoir nager un minimum

En pratique 

*Tests les 14 et le 21 septembre 2018 à 19h à la piscine de Granville; les 5 et 12 septembre 2018 à 19h pour l'annexe de Cherbourg