Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Etat d'urgence : vigilance renforcée au Mont-Saint-Michel

jeudi 24 décembre 2015 à 12:13 Par Pierre Coquelin, France Bleu Cotentin

Depuis la mi-novembre, six militaires patrouillent en permanence sur le Mont-Saint-Michel. Une manière de rassurer les touristes, commerçants et habitants du Mont. Un site sensible car lieu touristique et religieux.

Depuis la mi-novembre, six militaires sont en permanence sur le Mont
Depuis la mi-novembre, six militaires sont en permanence sur le Mont © Radio France - Pierre Coquelin

Mont Saint-Michel, France

"Pas de menace formulée, mais une vigilance accrue". Claude Dulamon, sous-préfète d'Avranches, se montre rassurante. Les attentats du 13-Novembre et l'état d'urgence ne sont pas sans répercussion sur la vie de la Merveille. Depuis la mi-novembre, six militaires sont en permanence sur le Mont. Ils sont appuyés par au moins une patrouille de la communauté de brigades de Pontorson, voire du peloton de surveillance et d'intervention d'Avranches. "Les gens ont besoin de se sentir en sécurité : tout le monde travaille main dans la main", ajoute la sous-préfète.

"Rassurant et nécessaire"

Leur mission ? Un contrôle visuel des sacs à la sortie des navettes notamment, des patrouilles dans les ruelles du Mont. Contrôles visuels, mais pas de fouilles. Des opérations avec l'aval du procureur de la République. "On regarde s'il y a des couteaux, cutters", explique Fabrice, du peloton d'Avranches. Une présence importante notamment pour ces fêtes de Noël : des messes sont organisées à l'abbaye.

"A 87 ans, vous trouvez que j'ai une tête de terroriste ?"

A noter également la présence de policiers municipaux. D'ailleurs, une convention de coordination a été signée entre les communes du Mont-Saint-Michel, de Pontorson et Beauvoir. Il s'agit d'une mutualisation des effectifs pour des missions de sécurité, sur les parkings et dans l'enceinte du Mont. Les 4 policiers municipaux du Mont sont équipés de gilets pare-balles depuis mars.

Du côté des touristes, l'accueil est plutôt bon. "A 87 ans, vous trouvez que j'ai une tête de terroriste ?", lâche une touriste. "C'est rassurant et nécessaire, commente Isabelle, venue d'Amiens, mais je doute que ce soit efficace pour arrêter une personne mal intentionnée. Regardez, on ne m'a pas fouillée : et si j'avais une ceinture d'explosifs ?" Même constat pour Michel, un Parisien : "Nous qui n'avons rien à nous reprocher : ça ne nous fait pas peur. on est habitués en région parisienne".

Des contrôles sont organisés à la sortie des navettes - Radio France
Des contrôles sont organisés à la sortie des navettes © Radio France - Pierre Coquelin