Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ethylotests anti-démarrage : les autocaristes sont prêts dans les Pyrénées-Orientales

lundi 31 août 2015 à 6:00 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

A partir du 1er septembre, les autocars doivent obligatoirement être équipés d'éthylotests anti-démarrage. Dans les Pyrénées-Orientales, que ce soit dans l'agglomération de Perpignan ou dans le reste du département, les autocaristes sont prêts : plusieurs centaines d'autocars ont été équipés et les conducteurs savent désormais qu'ils doivent souffler avant de prendre leur service.

Ethylotests cars
Ethylotests cars © Radio France

A partir du 1er septembre 2015, partout en France, les autocars devront être équipés d'éthylotests anti-démarrage. L'objectif est d'éviter que des conducteurs puissent prendre le volant en état d'ivresse .

Cela fonctionne exactement comme lorsque vous soufflez lors d'un contrôle de gendarmerie sur le bord de la route, sauf que là le conducteur de l'autocar est seul avec son éthylotest. La tolérance est quasiment nulle : 0.2 grammes d'alcool par litre de sang contre 0.5 pour les voitures.

Si le taux d'alcoolémie dépasse la limite, le système de démarrage de l'autocar se bloque de manière automatique pendant 30 minutes. Impossible de repartir et dans ces conditions, le conducteur n'a alors pas d'autre choix que d'appeler son patron pour envoyer un remplaçant.

Certains autocaristes avaient anticipé

Dans le département des Pyrénées-Orientales, les autocaristes avaient anticipé cette mise aux normes. Les éthylotests ont commencé à être installés depuis plusieurs mois déjà. Dans l'agglomération de Perpignan par exemple une centaine d'autocars ont été équipés.

Le conseil départemental de son côté a installé quelque 200 éthylotests . Les conducteurs ont désormais pris l'habitude de souffler lors de chaque prise de service et les voyageurs globalement se disent rassurés.

Les camions et les voitures pas concernés

La nouvelle mesure s'applique dans les autocars, c'est à dire là où il y a une majorité de places assises. Les bus de ville ne sont pas concernés , de même que les camions et aussi les autocars étrangers.

Quant aux voitures, le parlement avait évoqué la possibilité d'imposer des éthylotests anti-démarrage aux conducteurs ayant déjà été condamnés pour alcool au volant, mais cela n'est jamais entré dans les faits. Cela se pratique dans certains pays scandinaves ou encore au Canada.