Société

VIDÉOS - Émission spéciale : tout savoir sur le risque séisme dans les Alpes-Maritimes

Par Sébastien Germain, France Bleu Azur mardi 3 octobre 2017 à 9:46

Les quatre invités de France Bleu Azur.
Les quatre invités de France Bleu Azur. © Radio France - Sébastien Germain

La préfecture des Alpes-Maritimes organise ce mardi une journée départementale des risques majeurs. Nous étions toute la matinée en direct de la promenade des Paillons pour vous faire vivre le début de cette journée consacrée aux risques sismiques dans le département.

Pour cette journée spéciale, nous étions avec quatre invités : le lieutenant-colonel Frédéric Castagnola, du service départemental d'incendie et de secours, Etienne Bertrand, scientifique au centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement, Serge Castel, directeur départemental des territoires et de la mer des Alpes-Maritimes, Ghislaine Verrhiest-Leblanc en sa qualité de vice-présidente de l'Association française de la prévention du risque sismique.

"Le nombre de victimes pourrait être très important dans les Alpes-Maritimes."

Les Alpes-Maritimes est le département qui présente le plus de risques concernant un séisme en France. Etienne Bertrand est scientifique au centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement. Lui et son équipe travaillent sur plusieurs scénarios :"S'il y a un séisme type 1887 dans notre département, on pourrait avoir plusieurs centaines de morts avec une population de 70.000 personnes à évacuer. C'est pour cette raison qu'il faut faire des exercices et participer à cette journée de sensibilisation."

Etienne Bertrand, scientifique au centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement

"Il faut se mettre sous les tables."

Avec le lieutenant-colonel Frédéric Castagnola, du service départemental d'incendie et de secours, nous avons appris ce qu'il faut faire en cas de séisme : "Il faut trouver des zones qui peuvent vous protéger, comme se mettre sous la table. Nous avons mis en place un module qui se nomme Impact et qui permet d'échanger entre plusieurs personnes concernant un événement qui n'était pas prévu comme les séismes, mais aussi le risque attentat, ça fonctionne très bien."

le lieutenant-colonel Frédéric Castagnola du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) pour présenter le module IMPACT

Le 3 octobre désormais consacrée aux risques naturels dans les Alpes-Maritimes

Serge Castel est directeur départemental des territoires et de la mer des Alpes-Maritimes. Le 3 octobre a été choisi par la préfecture notamment parce que ça fait deux ans que nous avons connu des inondations qui ont fait 20 morts dans le département : "Tous les 3 octobre, la préfecture a décidé de consacrer une journée aux risques majeurs. Cette année, nous travaillons sur le risque sismique. Ça fait un an que nous préparons cette journée, parce que nous sommes le département le plus concerné par le risque naturel."

Serge Castel

"Il faut détruire certains bâtiments."

Ghislaine Verrhiest-Leblanc est vice-présidente de l'Association française de la prévention du risque sismique : "Il y a certains bâtiments qui devraient être détruits et reconstruits. Si on construit bien on a un risque très faible après si il y a un séisme, notamment dans l'arrière-pays niçois."

Ghislaine Verrhiest-Leblanc en sa qualité de vice-présidente de l'Association Française de la prévention du risque sismique