Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SONDAGE - Deux Français sur trois jugent leur territoire dynamique, mais peu s'impliquent dans la vie locale

jeudi 11 avril 2019 à 3:33 - Mis à jour le jeudi 11 avril 2019 à 8:17 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Une étude réalisée par l'IFOP pour France Bleu et Pélerin magazine révèle que 66% des Français jugent leur territoire dynamique. Mais seuls 28% des Français s'impliquent dans la vie locale. Autre enseignement, les plus de 50 ans privilégient davantage une alimentation produite localement.

Le village de Baraigne, dans le département de l'Aude.
Le village de Baraigne, dans le département de l'Aude. © AFP - ERIC CABANIS

La majorité des Français, soit 66%, juge leur territoire dynamique, mais ils ne sont qu'un petit tiers, 28% à s'impliquer dans la vie locale de leur territoire de résidence. C'est la conclusion de l'étude menée par l'institut IFOP pour France Bleu et Pélerin magazine, que nous vous révélons ce jeudi.

Le territoire jugé plus dynamique en ville qu'à la campagne

Si 66% des Français trouvent leur territoire très dynamique ou assez dynamique selon l'étude, plus les résidents habitent une grande commune, plus ce taux de satisfaction est élevé. Ainsi, 56% des Français qui vivent en zone rurale jugent leur territoire dynamique. Dans les agglomérations de 2.000 à 20.000 habitants, ils sont 60% à trouver leur territoire dynamique. Un chiffre qui monte à 70% pour les agglomérations entre 20.000 et 100.000 habitants, et à 74% pour les agglomérations qui comptent plus de 100.000 habitants. Ce chiffre est de 70% pour l'agglomération parisienne.

   - Aucun(e)
- Pélerin magazine

À peine un tiers des Français sont impliqués dans la vie locale 

Ce baromètre révèle également que seuls 28% des Français sont impliqués dans la vie locale. 6% sont très impliqués, alors que 22% sont assez impliqués. 48% s'estiment peu impliqués dans la vie locale.

C'est dans les villes moyennes, de 20.000 à 100.000 habitants, que les Français sont les plus impliqués dans la vie locale : 33% des des habitants de ces agglomérations sont impliqués. Ils sont 29% dans les communes rurales, 31% dans dans les petites villes de 2.000 à 20.000 habitants et 24% dans les grandes agglomérations de plus de 100.000 habitants. Dans l'agglomération parisienne, ce chiffre est de 25%. 

Le nord-est, région la plus impliquée 

Les Français s'impliquent un peu plus en région : 28% des habitants des régions sont impliqués dans la vie locale, alors qu'ils sont 26% en région parisienne, communes rurales comprises. C'est dans le nord-est qu'on participe le plus à la vie locale, avec 32% des habitants de cette région impliqués. Ils sont 27% dans le nord-ouest, 26% dans le sud-est et 23% dans le sud-ouest, la région ou l'on s'implique le moins dans la vie locale. 

De l'envie aux actes concrets, un pas difficile à franchir

De nombreux Français déclarent avoir envie de s'impliquer dans des activités locales, mais une très faible minorité passe réellement aux actes.
C'est la protection de l'environnement et du cadre de vie qui donne le plus envie de se mobiliser : 64% des Français disent avoir envie de s'impliquer pour cette cause. Mais passer au concret est plus compliqué : seulement 4% déclarent le faire vraiment. La solidarité donne également l'envie d'agir : 56% des Français déclarent avoir envie d'aider les plus démunis, les exclus, ou les personnes âgées. 5% déclarent le faire réellement. Si 53% des Français disent avoir envie de s’impliquer dans des activités culturelles, ils  sont 4% à le faire. Ce sont en fait les activités sportives qui mobilisent le plus de personnes dans la vie réelle : 6% des Français y sont impliqués, alors qu'ils sont seulement 36% à déclarer avoir envie de le faire. La défense et la préservation du patrimoine donnent envie d'agir à 53% des Français, mais ils sont seulement 2% à s'y impliquer réellement. Seuls un quart des Français, soit 25%, a envie de s'impliquer dans la vie politique municipale. Ils sont 2% à le faire concrètement. 

   - Aucun(e)
- Pélerin Magazine

Plus on est âgé, plus on mange local 

Autre enseignement de cette étude : plus ont avance en âge, plus on privilégie une alimentation produite localement. Un engagement qui est une priorité pour la majorité des Français, tous âges confondus : 54% d'entre eux déclarent privilégier systématiquement ou le plus souvent possible une alimentation produite localement. Mais dans le détail, les Français à faire ce choix sont minoritaires en dessous de 50 ans, avec 45% qui choisissent ce type d'alimentation. Cette proportion s'inverse passé 50 ans : 61% des 50-64 ans déclarent privilégier les aliment produits localement. Cette proportion monte à 68% chez les 65 ans et plus.