Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Étudiant immolé à Lyon : les proches d'Anas invitent à lui écrire pour qu'il se sente moins seul à son réveil

Du fait des règles du confinement, la famille d'Anas ne peut plus se relayer à son chevet à l'hôpital Édouard Herriot, à Lyon, où l'étudiant a été admis après son immolation en novembre 2019. Ses proches ont lancé un appel pour qu'il trouve des lettres de soutien à son réveil.

Le jeune homme de 22 ans est soigné dans le service des grands brûlés de l'hôpital Edouard Herriot à Lyon.
Le jeune homme de 22 ans est soigné dans le service des grands brûlés de l'hôpital Edouard Herriot à Lyon. © Radio France - Philippe Modol

Anas, l'étudiant stéphanois qui s'est immolé devant le CROUS de Lyon le 8 novembre 2019, ne reçoit plus de visites de ses proches depuis le début du confinement. Il a été plongé dans un coma artificiel au service des grands brûlés de l'hôpital Édouard Herriot,à Lyon, où les règles du confinement contre le coronavirus s'appliquent comme partout. 

"Personne n’est donc autorisé à rentrer dans la chambre d’Anas en dehors du personnel soignant. _Ce qui est un déchirement, pour nous, sa famille, qui étions a son chevet tous les jours", écrit l'administrateur de la [page de soutien au jeune homme et sa famille sur Facebook, "_](https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=161710831965150&id=102009584601942&xts%5B0%5D=68.ARBxLTzfApt2clpeQD3i4PaGjC80O6swo5FbbsWh4ppgI_9z2WlIlI4KKTTAkKyuDd33GwEIDymoxShiDxZe4yLRX53fr58Fwz5oJXO7ioTShdCKetsF8WTB-Yq99HV_c_hDoU0KVLg6x8MbjXqKbWUvGFtlriYlQ9aYacwPSGfNDi3gjdZJowuT7J3vCcLihQSU1joxlV1BeU_065u3coo1XZXzs9D4Yl3qBJhFNrdeC1seD-WfttDyEiw-UE2x0bCYWTqS1Pjl1X6C1SZlX0A24PHTibf2co6d11wfv7SraEFRGXJ_hvdDnZv7ezBd_orkY6IrSM-ieSB8r3E&tn__=-R)alors que nous nous rapprochons de plus en plus du jour où il se réveillera". Un proche nous précise que ce réveil pourrait intervenir dans le courant du mois d'avril, "maximum début mai, il est de moins en moins sédaté pour qu'il se réveille petit à petit".

Capture d'écran du post sur la page Facebook de soutien à Anas et sa famille.
Capture d'écran du post sur la page Facebook de soutien à Anas et sa famille. - .

L'équipe soignante réfléchissait alors à la possibilité d'installer des haut-parleurs pour la voix des proches de l'étudiant et "que nous puissions quand même rester en contact avec lui et lui témoigner tout notre amour", lit-on par ailleurs.

L'auteur du post invite "toutes les personnes qui le souhaitent (...) à envoyer une lettre à Anas qu’il pourra lire quand il se réveillera (..) Nous ferons tout pour qu’Anas ressente tout l’amour et la solidarité qui l’entourent lorsqu’il se réveillera". L’adresse étant la suivante : À l’intention d’Anas -  Hôpital Édouard Herriot - 5, place d’Arsonval - Pavillon I - service des grands brûlés - 69003 Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu