Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Eure : la consommation de poissons pêchés dans la Seine est interdite en raison d'une pollution

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La préfecture de l'Eure annonce l'interdiction de consommation de poissons pêchés dans la Seine pour une durée de 3 mois. En cause, une pollution organique après l'incendie d'une usine de traitement des eaux usées dans les Yvelines.

Suite à l'incendie dans l'usine de traitement des eaux usées, des milliers de poissons sont morts dans la Seine
Suite à l'incendie dans l'usine de traitement des eaux usées, des milliers de poissons sont morts dans la Seine © Radio France - Rémi Brancato

Eure, France

Après l'interdiction de la baignade sur 4 plages, dont Etretat, voilà maintenant l'interdiction de la consommation de poissons pêchés sur la Seine dans le département de l'Eure pour une durée de 3 mois. L'annonce est venue ce vendredi matin de la préfecture et concerne 40 communes en bord de Seine.

"En raison d'un incendie dans l'usine de traitement de traitement des eaux usées Seine Aval d'Achères à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines, une pollution industrielle de nature organique dans la Seine traverse actuellement le département de l'Eure", explique le communiqué.

"Un risque pour la santé humaine"

Les autorités affirment que la consommation de poissons pêchés dans la Seine "peut présenter un risque pour la santé humaine" en raison de la présence "de micro-organismes pathogènes et de toxines, qui en forte densité entraînent une situation dangereuse pour la santé humaine".

Suite à cet incendie, la préfecture affirme qu'une forte mortalité piscicole a été constatée dans la Seine entre le 7 et le 11 juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu