Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Euroligue : le Tango Bourges Basket se déplace à Riga pour décrocher une première victoire

-
Par , France Bleu Berry

Les joueuses du Tango Bourges Basket sont en Lettonie, ce mercredi 30 octobre. Elles affrontent le club de Riga pour la troisième journée de phase de poule de l'Euroligue. Avec l'ambition de gagner un premier match dans la compétition cette saison.

Les Berruyères vont tenter de se relancer, après leur défaite en championnat de France contre Lyon ASVEL
Les Berruyères vont tenter de se relancer, après leur défaite en championnat de France contre Lyon ASVEL © Maxppp - Maxime JEGAT/PHOTOPQR/LE PROGRES

Bourges, France

Après deux défaites lors de leurs deux premiers matchs en Euroligue, les joueuses du Tango Bourges Basket vont essayer de décrocher une première victoire dans la compétition. Bourges affronte Riga, en Lettonie. Le coup d'envoi sera donné à 18 heures. Un adversaire qui n'est pas en meilleure forme, puisque les joueuses lettones ont perdu aussi leurs deux premières rencontres.

De leur côté, les Berruyères se sont inclinées à l'extérieur face à Venise (défaite 73-63) puis à domicile contre Prague (défaite 93-64). "Dans la combativité, dans la dureté, on a été très loin du niveau qu'il faut lors des deux premières rencontres. Ce n'est pas normal, ça ne ressemble pas à l'histoire de ce club", regrette Olivier Lafargue, l'entraîneur du Tango Bourges Basket. 

Selon lui, l'état d'esprit du collectif est bon. Même si le début de saison n'est celui espéré. "Les joueuses ne pensaient pas avoir un début aussi compliqué. Mais en pré-saison, on n'a jamais pu travailler ensemble. Elles savent qu'il n'y a que le travail qui paie", poursuit l'entraîneur des Berruyères. "C'est le travail qui va nous permettre de sortir de cette passe. Ce qu'il nous manque, c'est beaucoup de justesse et d'éviter d'avoir des temps faibles qui sont très faibles", conclut Olivier Lafargue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu