Société

Europe: le wifi gratuit n'est plus réservé aux grandes villes

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu mercredi 13 septembre 2017 à 17:28

A Lisbonne, les transports publics sont équipés de wifi gratuit
A Lisbonne, les transports publics sont équipés de wifi gratuit © Maxppp - Alex Baillaud

Dès l'an prochain, grâce au soutien de l'Union européenne, on trouvera aussi du wifi gratuit et sûr dans les rues des petites communes du continent, loin des grands centres urbains. Le Parlement européen vient de donner son feu vert à ce programme de 120 millions d'euros, baptisé "WIFI4EU".

Vous l'avez bien sûr déjà constaté lors de vos déplacements en Europe: on peut se connecter gratuitement en wifi dans les grands aéroports, dans de nombreux cafés et parfois dans les transports en commun. Dès l'an prochain, grâce au soutien de l'Union européenne, on trouvera aussi du wifi gratuit dans les rues des petites communes, en dehors des grandes villes. Le Parlement européen a donné son feu vert ce mardi 12 septembre 2017.

Bruxelles va débloquer 120 millions d'euros pour ce projet, baptisé "WIFI4EU". Six à huit mille collectivités locales pourraient en bénéficier d'ici 2020. Le programme concernera à la fois des municipalités, des hôpitaux, des bibliothèques, des gares, des places ou encore des parcs. WIFI4EU ne soutiendra que des institutions publiques, dépourvues pour le moment de points d'accès au réseau internet. Elles seront choisies en fonction de leur projet et de leur implantation géographique. Elles pourront candidater sur une plateforme en ligne. Les premiers arrivés seront les premiers servis....

L'Europe paiera la facture

L'UE financera à 100% l'installation des points d'accès au wifi. La collectivité qui en bénéficiera paiera, elle, l'entretien des équipements et l'abonnement internet. Elle choisira son opérateur. On trouve déjà du wifi gratuit dans les trains néerlandais, dans les trains allemands, dans le métro de Lisbonne, sur les plages portugaises, dans les cafés de Croatie, dans les grands musées espagnols. Les grandes villes sont déjà bien équipées. C'est pourquoi Bruxelles veut donner un coup de pouce aux zones rurales et réduire la fracture numérique.

Surfer en toute sécurité

Une seule authentification suffira pour tous ces "hot-spots", partout en Europe. Elle nous assurera une connectivité sans fil, gratuite, et aussi de haute qualité. Nous avons tous tenté, un jour ou l'autre, de nous connecter au wifi dans des gares ou des aéroports, sans succès. Ce wifi européen nous permettra aussi de surfer en toute sécurité: pas de publicité, pas d'exploitation de nos données personnelles sur ces futurs réseaux publics.

La gratuité du wifi, en France, c'est déjà très bien. A l'étranger, c'est une belle économie, même si les frais d'itinérance sont en baisse sur le territoire européen. L'an prochain, un giga octets de données mobiles coûtera encore six euros. 2,50 € en 2022. Aujourd'hui, huit Européens sur dix sont des internautes réguliers. Six sur dix accèdent à la toile via un ordinateur portable ou un smartphone.

Retrouvez l'actualité européenne sur la page de la chronique "Tous Européens"