Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Evacuation dans le calme du campement de migrants près de la gare de Grenoble

-
Par , , France Bleu Isère

Le campement de migrants installés dans des conditions insalubres depuis des semaines à Grenoble a été évacué ce matin par les services de l'Etat. Dans le calme.

Les opérations d'évacuation ont débuté vers 7h et demi
Les opérations d'évacuation ont débuté vers 7h et demi © Radio France - Gérard Fourgeaud

Grenoble, France

Le préfet l'avait annoncé mardi soir. Lionel Beffre a mis en action les services de l'Etat ce jeudi matin pour évacuer les campements de migrants installé à l'estacade, près de la gare de Grenoble, ce jeudi matin 21 novembre.

Les migrants en attente de départ vers un hébergement - Radio France
Les migrants en attente de départ vers un hébergement © Radio France - Gérard Fourgeaud

Une évacuation "indispensable" selon la préfecture

Les opérations se sont déroulées dans le calme à partir de 7h30 du matin comme a pu le constater France Bleu Isère. "Cette évacuation était devenue indispensable, compte tenu de la situation constatée en termes d'hygiène, de sécurité et d'ordre public" explique la préfecture de l'Isère dans un communiqué.

Le campement avant l'évacuation - Radio France
Le campement avant l'évacuation © Radio France - Gérard Fourgeaud

Selon l'association DAL, Droit au  logement, il y avait "80 personnes" dans ce camp, dont plusieurs enfants, principalement originaires des Balkans: Macédoine et Albanie, selon le témoignage des militants de plusieurs associations (DAL, RESF, etc... ) qui les aident et présents sur place . Les migrants ont été conduits dans un premier temps vers la "Salle Rouge"  dans le quartier Bouchayet-Viallet, pour être recensés et être informés sur leurs droits.

Le lieu du recensement  - Radio France
Le lieu du recensement © Radio France - Gérard Fourgeaud
Les fonctionnaires accueillent les migrants sans contraintes - Radio France
Les fonctionnaires accueillent les migrants sans contraintes © Radio France - Gérard Fourgeaud

La présence des policiers, sur le  campement, a permis, ensuite, aux fonctionnaires de  recenser les migrants et de voir leurs situations sociales, puis de les orienter  vers des centres d’accueil pour se retrouver aux chauds et bénéficier de repas pour ceux qui sont demandeurs d’asile.  D'autres sont partis en centre d'hébergement d'urgence.  En revanche, les personnes en situation irrégulières ont, selon la préfecture "vocation à être éloignées". 

Le communiqué du préfet

"Certaines (personnes) abusent et détournent le droit d'asile de son usage en revenant demander l'asile alors qu'elles en ont été déboutées et qu'elles ont déjà bénéficié de l'aide au retour. Il doit être rappelé, en effet, que le droit d’asile est destiné à protéger ceux qui fuient leur pays pour des raisons politiques." 

L'association Droit Au Logement (DAL)  craint que le tiers d'entre eux ne se retrouvent à la rue jeudi soir, mais cette fois sans tente.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu