Société

Evacuation de la "jungle" de Calais : un "moment historique" pour la préfète du Pas-de-Calais

Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu lundi 24 octobre 2016 à 10:28

 Fabienne Buccio, la préfète du Pas-de-Calais
Fabienne Buccio, la préfète du Pas-de-Calais © Maxppp - Denis Charlet

Le démantèlement de la "jungle" de Calais qui a débuté ce lundi matin est un "moment historique" pour la préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio. Les migrants ont commencé à évacuer le camp avant l'ouverture du hangar qui sert de gare routière pour les envoyer partout en France.

La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a estimé lundi sur France Bleu Nord que le démantèlement de la "Jungle" de Calais était "un moment historique" ajoutant que les migrants allaient "pouvoir construire leur avenir de meilleur façon".

L'Etat s'est donné trois jours pour évacuer le camp qui compte environ 7.000 migrants. "A la fin de semaine, on aura déjà fait un travail important. Sincèrement, on n'est pas à un jour près. Le tout c'est que les choses se passent bien dans le respect des personnes et de façon fluide aussi pour ceux qui, de l'autre côté vont accueillir ces personnes. Nous prendrons le temps nécessaire", a précisé Fabienne Buccio.

Il était temps que ce camp soit évacué

"Tout est organisé pour que tout se passe bien", a insisté la préfète du Pas-de-Calais. "Il peut y avoir des imprévus. Il y en aura forcément. On a déjà évacué la partie sud du camp il y a quelques mois. , on a eu à faire à des activistes. On a traité ce sujet là. Et ça n'a pas empêché la moitié de la "jungle" d'être évacué".

"On a tous un objectif commun les associations et nous, c'est proposer quelque chose de bien aux migrants. Il était temps que ce camp soit évacué", a ajouté Fabienne Buccio sur France Bleu Nord.

"On n'est pas à un jour près. Cela prendra le temps nécessaire", déclare Fabienne Buccio

Partager sur :