Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois immeubles de Bordeaux évacués à cause d'un risque d'effondrement d'une corniche

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Trois immeubles situés sur le quai de Bacalan, à Bordeaux, ont été évacués ce samedi à cause d'un risque d'effondrement d'une corniche. La mairie, qui a pris un arrêté de "péril imminent", explique qu'il s'agit d'une mesure de précaution.

Les 11, 12 et 13 quai de Bacalan à Bordeaux évacués ce 26 juin
Les 11, 12 et 13 quai de Bacalan à Bordeaux évacués ce 26 juin © Radio France - Margot Turgy

Des habitants de Bordeaux à nouveau évacués à cause d'un risque d'effondrement. Ce 26 juin, une dizaine d'occupants de logements situés au 11, 12 et 13 du quai de Bacalan ont dû être relogés : une corniche, pesant plusieurs centaines de tonnes, menace de tomber. La mairie de Bordeaux a pris un arrêté de "péril imminent". 

L'adjoint au logement de la ville, Stéphane Pfeiffer, précise que "rien ne nous indique que l'on puisse faire un quelconque lien entre les récents effondrements d'immeubles" à Bordeaux et la situation quai de Bacalan. "Nous restons vigilants, mais l'inquiétude est moindre que sur d'autres endroits", explique-t-il. 

C'est un expert en bâtiment qui a donné l'alerte ce vendredi soir, alors qu'il travaillait sur un chantier dans l'immeuble situé au n°10 du quai de Bacalan. La corniche fragilisée doit être sécurisée dès ce lundi, et un autre expert a été mandaté pour faire un état des lieux dans le courant de la semaine prochaine. La grande majorité des habitants évacués ont pu trouver une solution de relogement par eux-mêmes, les autres ont été pris en charge par la mairie de Bordeaux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess