Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Vingt-cinq jeunes du service national universel font un malaise en pleine cérémonie à Évreux

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

La forte chaleur de ce mardi soir a provoqué des malaises chez 25 jeunes engagés dans le Service national universel. Des jeunes qui assistaient à la cérémonie d'inauguration de la nouvelle place du Général de Gaulle. Le maire, également médecin-urgentiste, leur a porté assistance. Il témoigne.

Les jeunes ont été pris en charge à l'intérieur de la mairie
Les jeunes ont été pris en charge à l'intérieur de la mairie

Évreux, France

Moment de flottement et d'inquiétude ce mardi 18 juin 2019 en fin d'après-midi, en pleine cérémonie officielle de l'inauguration de la nouvelle place de Gaulle et du théâtre d’Évreux rénové. Selon les chiffres de la préfecture, 25 jeunes, qui effectuent depuis dimanche à Évreux leur Service National Universel ou sont Cadets de la Défense, ont été pris de malaise. Les pompiers avaient évoqué le chiffre de 29 jeunes.

Des malaises provoqués par la très forte chaleur, environ 30 degrés ressentis. Ces jeunes étaient en tenue et devaient rester immobiles pendant une heure sur les marches de l'hôtel de ville. 

"J'ai porté assistance à plusieurs jeunes", raconte le maire d'Evreux

Des secouristes les ont pris en charge à l'intérieur de la mairie, pendant que les officiels poursuivaient leurs discours. "Ces jeunes ont été rapidement pris en charge par les pompiers, puisque très rapidement une quinzaine de pompiers sont venus, ainsi qu'un véhicule du SAMU. Et la police municipale nous a beaucoup aidé. Ces jeunes ont été réhydratés rapidement et ont rapidement retrouvé la forme. Ce matin ils vont mieux et ont pu reprendre leur cursus de SNU", explique le directeur de cabinet du Préfet de l'Eure, Arnaud Gillet.

Il avait été demandé aux jeunes de rester immobiles, sous le soleil, sur les marches de la mairie - Radio France
Il avait été demandé aux jeunes de rester immobiles, sous le soleil, sur les marches de la mairie © Radio France - Laurent Philippot

"C'est un petit coup de chaud comme on en voit régulièrement, relativise le maire de la ville Guy Lefrand, lui-même médecin urgentiste. Je me suis d'ailleurs occupé de certains de ces jeunes et j'ai pu voir qu'il y en avait deux ou trois qui étaient plus sérieusement touchés". Un jeune a été transporté à l'hôpital, mais selon la préfecture, sans lien avec le malaise.

Et concernant un défaut d'anticipation ou un mauvais choix d'avoir laissé ces jeunes sous le cagnard, Guy Lefrand se dédouane : "Je ne suis pas responsable du SNU, ni des Cadets de la Défense". 

Pour la préfecture, il était "difficile d'imaginer que des jeunes allaient faire un malaise et il était important que ces jeunes qui s'engagent au SNU dans cette cérémonie-là"