Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Examen du code de la route : le comportement du conducteur au cœur de l'épreuve, plus que la réglementation

-
Par , France Bleu Maine
Sarthe, France

Les auto-écoles roulent-elles toujours ? Oui, répond Richard Zimmer président du conseil régional des professions de l'automobile Education routière et patron de l'auto-école de Pontlieue, qui revient également sur la réforme de l'examen du code de la route, ce mercredi sur France Bleu Maine.

Richard Zimmer est patron d'auto-école à Pontlieue
Richard Zimmer est patron d'auto-école à Pontlieue © Radio France - saisie écran vidéo France Bleu Maine

Les auto-écoles sarthoises arrivent-elles encore à assurer leurs leçons ? Blocage des dépôts oblige, elles aussi sont gênées pour faire le plein aux stations-service. Richard Zimmer, président du conseil régional des professions de l'automobile Education routière et patron d'auto-école est l'invité de France Bleu Maine. Il revient également sur le taux très fort d'échec à l'examen du code de la route, début mai et sur la réforme du permis de conduire :

Une réforme de l'examen du code de la route trop rapide

La réforme de l'examen du code de la route a pour but de mettre la priorité sur le comportement du conducteur plus que sur les simples règles. Une bonne chose pour Richard Zimmer, mais le texte a été appliqué sans concertation avec les auto-écoles et les éditeurs de manuel de révision. "On a manifesté le 29 février justement contre la manière d'appliquer cette réforme. On a ajouté 1000 nouvelles questions, dont on ne connaissait ni le contenu ni la formulation. Les écoles comme les candidats ont été perturbés". Résultat : le taux de réussite à l'examen du code a chuté à moins de 17% ! Les questions ont été retirées et vont être réintroduites progressivement au fur et à mesure que les auto-écoles forment les candidats. Richard Zimmer prévient : "ce sera beaucoup plus sur le comportement que sur la réglementation".

L'examen du code de la route coûtera 30 euros 

A partir du 13 juin prochain, l'examen du code de la route sera assuré par deux entreprises. Au Mans, la société Sécuritest accueillera les candidats, comme certains bureaux de La Poste, à terme. "C'est la privatisation de l'examen, réagit Richard Zimmer. Ce sera dans les bureaux de poste ou des sites privés comme SGS derrière la gare du Mans. Les candidats pourront passer plus souvent l'examen s'ils le ratent. (...) Mais l'examen coûtera 30 euros aux candidats". La réforme doit permettre de libérer l'emploi du temps des inspecteurs qui font passer le permis de conduire. Mais la réforme précédente avait déjà permis de réduire fortement les délais, remarque Richard Zimmer, le patron de l'auto-école de Pontlieue.

Pas de problème de carburant

"Pour l'instant, on a pas réellement de problème, car on a anticipé un petit peu. Mais ça pourrait devenir embêtant, surtout qu'on est avec nos élèves dans les voitures, et pour aller faire le plein, s'il faut faire la queue, ça va nous poser problèmes, car les candidats payent leurs leçons". Les moniteurs d'auto-école se préviennent les uns les autres par SMS quand ils trouvent une station réapprovisionnée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess