Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EXCLU - Les terrains du grand rassemblement tsigane de Nevoy sont déjà ouverts

-
Par , , France Bleu Orléans

Pour la première fois avant un rassemblement de la communauté évangélique Vie et Lumière sur son terrain du giennois, les caravanes peuvent d'ores et déjà s'installer. Un geste pour tenter d'apaiser les tensions après l'annonce d'un deuxième pèlerinage au mois d'août.

Le camp tsigane de Nevoy en avril 2018
Le camp tsigane de Nevoy en avril 2018 © Radio France - Julie Szmul

Nevoy, France

Ce mardi 23 juillet, le terrain des gens du voyage à Nevoy a ouvert ses portes, trois semaines avant d'accueillir les pèlerins. Cela veut dire que les caravanes des familles qui arriveront bien avant le rassemblement de la communauté Vie et lumière, prévu du 18 au 25 août prochain, pourront s'installer. C'est une première.

"Je salue ce geste d'apaisement" - Paul Laville, sous-préfet du Loiret

Derrière cette décision, prise après un échange entre la préfecture du Loiret et la communauté évangélique, il y a la volonté d'apaiser les tensions nées de l'annonce qu'un deuxième rassemblement aurait lieu au mois d'août, contrairement aux engagements pris par l'Etat auprès des élus du Giennois. Le sous-préfet de Montargis, Paul Laville, qui avait fait cette proposition au pasteur Joseph Charpentier "salue ce geste d'apaisement". 

Les caravanes ne stationneront plus dans les communes voisines

En début de semaine, le maire de Gien et président de la communauté de communes du Giennois, Christian Bouleau, avait exprimé sa colère face à l'annonce d'un deuxième rassemblement cet été. L'Etat avait certes trouvé un terrain aux gens du voyage pour leur rassemblement évangélique du mois d'août, dans la Marne, mais il ne pouvait accueillir de caravanes, or elles seront entre 5000 et 6000.  

La communauté a donc décidé à contre-cœur de revenir sur le terrain de Nevoy, qui lui appartient, 130 hectares au lieu-dit "Les Petites-Brosses". Mais cette fois, contrairement aux rassemblements habituels du printemps, il ouvre bien à l'avance, afin de mieux gérer le flux des caravanes. Les gens du voyage ne stationneront plus dans les communes environnantes avant l'ouverture du camp. C'était un des points de tension avec les maires du Giennois.