Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Société

EXCLU - 28 morts de la rue en 2015 à Toulouse

mercredi 27 janvier 2016 à 17:32 Par Jean-Marc Perez et Julien Laignez, France Bleu Occitanie

Selon le bilan annuel publié par le collectif Goutte de Vies, 28 personnes sont décédées dans ou de la rue l'an dernier dans l'agglomération toulousaine, soit sept de plus qu'en 2014.

le centre d'accueil d'urgence de l ile du Ramier à Toulouse
le centre d'accueil d'urgence de l ile du Ramier à Toulouse © Radio France

Selon le bilan annuel publié par l'association Goutte de Vies qui recense les décès des sans domicile fixe morts dans la rue ou de la rue et organise leurs obsèques, 28 personnes dont une femme sont décédées en 2015 dans l'agglomération, c'est sept de plus qu'en 2014.

Une hausse qui peut s'expliquer notamment par les conditions météorologiques. En effet, 11 de ces décès se sont produits pendant l'été, période pendant laquelle Toulouse a connu un épisode caniculaire. L'âge moyen des morts est de 50 ans, mais l'an dernier, trois SDF décédés avaient moins de 24 ans.

Un tiers des décès ont lieu dans la rue

Selon la comptabilité dressée par Goutte de Vies, 40% des décès ont eu lieu dans un établissement de soin dans lequel les personnes en difficulté avaient pu être admises, 29% dans la rue ou sous une tente, 18% dans une caravane, un EHPAD ou une maison relais et enfin 11% dans un squat.

La cause principale des décès est la "mort subite" (la moitié des cas) devant la longue maladie (29%), suicide, mort violente et overdose représentent cinq décès. Selon Médecins du monde qui intervient dans la rue auprès des personnes en difficulté, trois personnes seraient déjà décédées à Toulouse depuis le début de l'année 2016

Les salariés du 115 qui seront une nouvelle fois en grève ce jeudi pour dénoncer le manque de moyens et de places d'accueil (80% des appels n'aboutissent pas) rendront hommage à ces victimes de la misère lors d'un rassemblement .