Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EXCLUSIF - France Bleu Paris : 55 % des Parisiens pour le maintien de la piétonisation des voies sur berges

mercredi 7 mars 2018 à 18:31 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

C'est un sondage commandé par la mairie de Paris. Un sondage majoritairement favorable au maintien de la piétonisation des voies sur berges mais qui montre une fracture entre les générations. 62 % des moins de 35 ans y sont favorables . En revanche 60 % des plus de 60 ans sont contre.

Illustration piétonisation des voies sur berge
Illustration piétonisation des voies sur berge © Maxppp -

Paris

Un sondage qui doit donner du baume au coeur à Anne Hidalgo entre le fiasco Vélib' ou ce mercredi l'affaire streeteo.  Un sondage commandé par la mairie de Paris que vous dévoile France Bleu Paris alors que vendredi doit paraître au bulletin municipal le nouvel arrêté pour "maintenir la piétonnisation" des voies sur berges qui doit prendre en compte les recommandations émises par le tribunal administratif, qui avait annulé le 21 février cette décision phare de la maire de Paris. 

55 % pour, 45% contre

Pour 55 % des personnes interrogées, il faut maintenir la piétonisation et la fermeture des voies sur berges à la circulation automobile. Logiquement,  45% sont eux favorables à la réouverture de cet axe aux voitures. 

Un écart d'opinions entre les générations

Toujours selon ce sondage 62 % des moins de 35 ans y sont favorables . En revanche 60 % des plus de 60 ans sont contre. Ecart également géographique entre les habitants du Nord-Est de Paris , favorables à 58% et ceux de l'ouest de la capitale opposés à 52 %.  

Autre enseignement, il y a également une fracture entre les nouveaux arrivants  (ancienneté de moins de 5 ans)  qui sont à 83 % pour le maintien de la fermeture à  la circulation automobile et les plus anciens habitants (plus de 15 ans dans la capitale) contre à 52%.

Sondage réalisé entre le 2 et 8 mars auprès de 1000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.