Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Exercice nucléaire sur le port militaire de Cherbourg le 28 janvier

lundi 18 janvier 2016 à 20:05 Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin

Un exercice nucléaire va se dérouler sur le port militaire de Cherbourg jeudi 28 janvier. Les autorités vont simuler un accident à bord d'un sous-marin nucléaire d'attaque. La population dans un rayon de deux kilomètres est invitée à y participer.

L'exercice va impliquer tous les services de secours à Cherbourg
L'exercice va impliquer tous les services de secours à Cherbourg - Marine nationale

Cherbourg-Octeville, France

Les sirènes vont retentir jeudi 28 janvier dans la matinée à Cherbourg. Pas de panique, il s'agit d'un exercice nucléaire sur le port militaire. Les autorités vont simuler un accident à bord d'un sous-marin nucléaire d'attaque. Cela concerne bien évidemment tout le personnel du port militaire, soit 2000 personnes. Mais, et c'est une première, la population dans un rayon de deux kilomètres est invitée à jouer le jeu. Par ailleurs 34 établissements scolaires, de la maternelle à l'IUT vont aussi participer à l'exercice.

Scénario inconnu

Impossible de connaître le scénario à l'avance, les autorités veulent créer un effet de surprise. Dès que les sirènes vont retentir, des policiers et des gendarmes vont patrouiller pour informer la population, des messages seront aussi diffusés sur France Bleu Cotentin. Dès lors il faudra rester confiné.

Un exercice à portée nationale

L'objectif est de tester la réactivité des personnes et des secours (pompiers, hôpital).  Il s'agit d'un exercice national, suivi de près par les ministères de la Défense et de l'Intérieur, qui verront à la fin de la journée ce qu'il faut améliorer pour être prêt en cas de véritable accident.