Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Explosions au Liban : Alix, restaurateur franco-libanais de Rouen, n'a pas de nouvelles de sa grand-mère

Plusieurs explosions ont ravagé le centre-ville de Beyrouth mardi soir faisant au moins 100 morts et plus de 4000 blessés. En France, des franco-libanais sont sans nouvelles de leurs proches. C'est le cas d'Alix, restaurateur à Rouen.

Alix, restaurateur à Rouen, n'a pas de nouvelles de sa grand-mère et de son oncle qui habitent Beyrouth
Alix, restaurateur à Rouen, n'a pas de nouvelles de sa grand-mère et de son oncle qui habitent Beyrouth © Radio France - Flavien Groyer

Il n'a pas de nouvelles de sa grand-mère ni de son oncle depuis mardi soir. Alix, le gérant du Bekka, restaurant de spécialités libanaises à Rouen, attend un signe de vie de ses proches qui habitent la capitale Beyrouth. Il témoigne sur France Bleu Normandie. 

"J'ai un espoir mais il est très très faible"

En pleine mise en place de son restaurant, Alix prend un peu de temps pour nous recevoir. "Rien que d'y penser j'ai la chair de poule" confie-t-il. "Ce matin, pas de nouvelles. Ma mère habite dans la Bekka (plaine du Liban, à 1h40 en voiture de Beyrouth, ndlr), elle n'arrive pas à joindre ma grand-mère et mon oncle. Et elle ne peut pas se rendre à Beyrouth"

"Je m'inquiète beaucoup plus pour ma grand-mère, elle a 87 ans et elle est malade" explique Alix. Sa grand-mère et son oncle habitent pas loin du port dit-il "à deux ou trois kilomètres". Le souffle ayant été ressenti jusqu'à Chypre, à plus de 200 kilomètres, il n'est pas très optimiste : "J'ai un espoir mais il est très très faible. Ça fait mal". 

Merci à tous ceux qui ont pensé à nous, cela nous touche énormément. Je pense que la France nous laissera pas. - Alix

Alix n'a pas de nouvelles de ses proches qui habitent Beyrouth

"Les Libanais sont habitués maintenant"

Pour Alix, ces explosions sont un nouveau coup dur pour le Liban : "La crise économique, les attentats, l'explosion, le Covid car les Libanais n'en sont toujours pas sortis. Je pense que dans plusieurs jours nous aurons autre chose. Les Libanais sont habitués maintenant" raconte t-il un peu résigné. 

Le peuple libanais est courageux. On se relèvera de tout ça - Alix

Le restaurateur se rappelle des attentats de Beyrouth : "Les Libanais se disaient "aujourd’hui il y aura un attentat". C'était comme ça pendant trois mois. En 2006 (lors du conflit entre Israël et le Liban, ndlr), j'étais en vacances à Beyrouth. Au bout de trois jours, ça bombardait de partout. Nous avons fui vers la Syrie pour retourner en France. C'était horrible". 

"On se relèvera de tout ça" explique Alix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess