Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Exposition : les commerces abandonnés mis à l'honneur à Marigné-Laillé

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Pendant plus de vingt ans, Bruno Martin a immortalisé sur sa pellicule des commerces sarthois fermés, vides, laissés à l'abandon. Une manière de dénoncer la désertification des campagnes. Ses clichés sont exposés au restaurant La table des Jeanne à Marigné-Laillé jusqu'au 13 mars.

Bruno Martin expose ses photographies de commerces laissés à l'abandon à Marigné-Laillé.
Bruno Martin expose ses photographies de commerces laissés à l'abandon à Marigné-Laillé. © Radio France - Aurore Jarnoux

La façade d'une jolie charcuterie de Marçon qui se délite petit à petit, la devanture d'un tabac de Vaas laissé à l'abandon : c'est ce qu'on peut voir jusqu'au 13 mars prochain au restaurant La table des Jeanne, à Marigné-Laillé. Bruno Martin expose en effet une soixantaine de clichés, pris de 1972 à 2017, alors qu'il sillonnait le sud-Sarthe à bord de son bibliobus. 

La façade d'une charcuterie de Marçon, photographiée par Bruno Martin.
La façade d'une charcuterie de Marçon, photographiée par Bruno Martin. © Radio France - Aurore Jarnoux

Le photographe, âgé aujourd'hui de 70 ans, parle lui-même de "tristesse" en regardant ses images. Bruno Martin a immortalisé ces commerces alors qu'il travaillait pour la bibliothèque du département et traversait les villages pour distribuer des livres. 

Le lent déclin de nos campagnes

Le septuagénaire s'arrête d'ailleurs devant la photo de l'hôtel-restaurant Les Glycines à Vaas. "On y allait avec mes grands-parents et mes parents le dimanche, se souvient Bruno Martin. C'est un restaurant qui faisait le plein et je l'ai vu péricliter avec régularité, et ça a fini par s'effondrer." 

Autre cliché révélateur du déclin du milieu rural : celui de la devanture d'un autre commerce de Vaas. "On retrouvait ça à l'époque dans les villages, il faisait confection, tabac et mercerie, tout ce dont on avait besoin dans une vie quotidienne, explique Bruno Martin. Mais ça a été fermé, il  n'y a plus rien du tout."

Photographie d'un magasin abandonné de Vaas, réalisée par Bruno Martin.
Photographie d'un magasin abandonné de Vaas, réalisée par Bruno Martin. © Radio France - Aurore Jarnoux

En compilant toutes ces photographies de cafés, hôtels, et même gares, "on se rend compte que c'est un processus général" qui dure depuis plus de trente ans, souligne Bruno Martin.

La politique locale a une responsabilité énorme, ils n'ont toujours travaillé qu'à court terme, sans voir petit à petit la déliquescence de leur lieu. - Bruno Martin

Le photographe pointe du doigt la responsabilité des élus locaux : "Il n'y avait pas d'effort de fait et donc en cumulant ces photographies, je peux dire 'messieurs, mesdames, il y a 40 ans vous saviez déjà que ça allait très mal et vous n'avez rien fait'". Mais Bruno Martin assure, dans un sourire, que c'est un hasard si ses clichés sont dévoilés au moment des élections municipales.

Comme un pied de nez, l'exposition est installée au restaurant La Table des Jeanne, une ancienne épicerie qui a bien failli disparaître. Elle a été finalement reprise par un couple en juin dernier.

Photographie d'un bureau de tabac fermé, réalisée par Bruno Martin.
Photographie d'un bureau de tabac fermé, réalisée par Bruno Martin. © Radio France - Aurore Jarnoux

L'exposition, intitulée "Villages-Confins-Déclins", est visible jusqu'au 13 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu