Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Face à la dématérialisation des démarches, de plus en plus de difficultés

mercredi 17 avril 2019 à 16:20 Par Philippe Boccara, France Bleu Provence

Face à la dématérialisation des démarches dans les services publics, de plus en plus de personnes rencontrent des difficultés. C’est une des grandes conclusions du rapport 2018 des délégués du défenseur des droits dans les Bouches-du-Rhône.

le rapport 2018 des délégués 13 du défenseur des droits
le rapport 2018 des délégués 13 du défenseur des droits © Radio France - philippe boccara

Provence, France

Ils sont 16, répartis sur tout le département pour venir en aide aux Provençaux en difficulté face aux services publics. Leur constat est sans appel : pour une certaine population, la numérisation est trop rapide, elle rend des personnes vulnérables. Et le constat est simple, selon le défenseur des droits : aujourd’hui, environ un quart de la population de la région PACA ne dispose pas d’ordinateur et d’accès à internet. Les raisons ? Un âge trop avancé et souvent une inaptitude à l’utilisation des portails numériques des administrations et des services publics. Ce peut être aussi un manque de moyens pour payer un accès internet et disposer d’un ordinateur. Enfin, les zones blanches, des secteurs du territoire ou l’accès au numérique reste chaotique.

Le défenseur des droits a donc émis des recommandations en direction de plusieurs organismes. Par exemple, fournir une version papier, reconnaitre le droit à l’erreur, mais surtout proposer des accueils physiques. Aujourd’hui, 95% des réclamations reçues par le défenseur des droits portent sur des problèmes avec les services publics, notamment sur la digitalisation. Elle est perçue souvent par les plus âgés comme un réel handicap dans le quotidien.