Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Face à un proche malade ou handicapé, les aidants ne doivent pas rester seuls

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La ministre de la Santé Agnès Buzyn présente ce mercredi son plan à destination des aidants. Ils seraient 11 millions en France à aider un proche en situation de dépendance. Une situation difficile à vivre qui peut rapidement mettre l'aidant en péril.

Les aidants s'épuisent parfois alors qu'ils accompagnent un proche en fin de vie.
Les aidants s'épuisent parfois alors qu'ils accompagnent un proche en fin de vie. © Radio France - Jean-Marc LOOS

Saint-Étienne, France

Voilà pile un an jour pour jour que la femme de Jo Malochet est décédée, des suites de la maladie d'Alzheimer. Jo, âgé de 80 ans aujourd'hui, a accompagné sa femme dans la maladie pendant 10 ans chez eux, avant de la placer en EHPAD les trois dernières années de sa vie. "La difficulté à laquelle fait face l'aidant, c'est la solitude", commence Jo, qui milite aujourd'hui au sein de France Alzheimer Loire, pour venir en aide aux autres. 

Épuisement physique et mental

"C'est épuisant, je devais m'occuper de tout, être derrière ma femme chaque seconde de la journée, et même la nuit", continue Jo Malochet. Mais Jo souhaite faire face et aider jusqu'au bout son épouse, alors il se coupe progressivement de ses autres relations, pour rester avec sa femme et l'aider. "Nous allions à la chorale, ma femme a arrêté à cause de la maladie, et un an après j'ai également arrêté", raconte Jo. Le Stéphanois s'investit tant et si bien que sa propre santé décline. 

Ne pas rester seul 

Un jour, les médecins lui imposent le placement de sa femme en EHPAD. "J'étais à bout à ce moment là, je risquais de partir avant ma femme", continue Jo, qui venait chaque après-midi rendre visite à sa femme.  Jo a calculé combien coûterait un maintien à domicile avec la venue de personnel soignant. "Plus de 10 000 euros par mois", hors de prix pour le retraité. 

Jo en a profité pour retisser des relations, et se remettre à vivre. "Les aidants ne doivent surtout pas s'enfermer, et rester seul dans leur bulle", avance Jo Malochet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu