Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Face aux incivilités à Saône, le maire impose un couvre-feu jusqu’à nouvel ordre

-
Par , France Bleu Besançon

Après plusieurs mois d'incivilité et de violences à Saône, dans le Doubs, le maire de la commune a décidé d'agir. Il prend un arrêté d'interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes, de 22 heures à 7 heures du matin. Une décision à effet immédiat et jusqu’à nouvel ordre.

La gendarmerie sera chargée de contrôler le respect de l'arrêté de regroupement pris par la mairie. Image d'illustration.
La gendarmerie sera chargée de contrôler le respect de l'arrêté de regroupement pris par la mairie. Image d'illustration. © Radio France - Clémentine Sabrié

Désormais, les habitants de Saône ont l'interdiction de se rassembler à plus de cinq personnes entre 22 heures et 7 heures du matin. Le maire a pris cette décision lundi, à la suite de plusieurs actes de violence dans la commune. "On vit depuis plusieurs mois à Saône, des nuits difficiles, avec beaucoup d'incivilité et d'agressivité", se désole le maire de Saône, Benoit Vuillemin. 

L'arrêté d'interdiction de rassemblement annoncé lundi soir prend effet immédiatement et jusqu'à nouvel ordre. 

Bagarres, rodéo et point de deal 

Les cas d'incivilités se multiplient depuis quelques mois. "On a des bandes de jeunes, en scooter, sans casque, qui font des rodéos, des roues arrières, il y a aussi des points de deal", explique le maire. 

Il y a une dizaine de jours, des bagarres ont éclaté entre jeunes dans la commune. "C'était une nuit très chaude, on a frisé le drame", confie Benoit Vuillemin. Quelques jours plus tard, un accident de voiture après un rodéo, "qui aurait pu très mal finir", selon le maire. 

Les habitants ont peur. Il y a des endroits où ils n'osent plus aller. Tant que je serais maire de Saône, ça n'arrivera pas - Benoit Vuillemin

La gendarmerie est chargée de veiller à ce que l'arrêté soit respecté. "Il y a aura des interpellations et des amandes", prévient le maire de Saône.

Un arrêté attendu par les habitants de Saône 

Le maire de la commune à annoncer la mise en place d'un couvre-feu via le réseau social Facebook. "On a une population jeune à Saône, on sait qu'ils sont sur Facebook, ça permettait de les prévenir", raconte le maire. À peine en ligne, plusieurs habitants de la commune ont commenté la publication en saluant la décision du maire. "On a un vrai soutien de la population, je pense que c'était un arrêté qui était attendu", affirme Benoit Vuillemin.

À présent le maire de Saône espère que cet arrêté suffira à calmer les tensions dans la commune. "J'ai eu des parents de certains jeunes au téléphone, ils ne savaient pas que leurs enfants avaient fait ce genre de bêtises, avec cet arrêté, les parents vont prendre conscience." dit-il. 

Benoit Vuillemin espère alors que tout redeviendra normal rapidement : "Je pense que les esprits vont se calmer et je suis persuadé qu'avant la fin de l'été, on pourra lever cet arrêté et tout redeviendra normal."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess