Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Facebook veut mieux protéger les données de ses utilisateurs mineurs

-
Par , France Bleu

Le premier réseau social du monde a annoncé mercredi qu les messages publiés par des utilisateurs âgés de 13 à 17 ans ne seront plus visibles que par leurs "amis", et non plus par leurs "amis d'amis". Une manière de protéger les données mises en ligne par les adolescents pas toujours conscients des risques d'internet.

Avec 1,2 milliards d'inscrits, Facebook est le premier réseau social au monde.
Avec 1,2 milliards d'inscrits, Facebook est le premier réseau social au monde. © Maxppp - Lionel Vadam

Mark Zuckerberg serait-il inquiet pour le respect de la vie privée des jeunes utilisateurs de Facebook ? Le créateur du premier réseau social du monde - 1,2 milliards d'utilisateurs - semble en tout cas vouloir limiter la portée des publications des adolescents âgés de 13 à 17 ans.

Désormais, ces jeunes internautes se verront "proposer un paramétrage limité à une audience 'amis' par défaut. Il s'agit donc d'une audience plus restrictive puisque auparavant le partage par défaut était proposé aux 'amis d'amis' ", comme l'a indiqué le groupe américain dans un communiqué paru mercredi.

L'idée, c'est de limiter la portée des images, textes et autres contenus publiés sur Facebook par des jeunes qui n'ont pas toujours conscience de la portée de ces mises en ligne.

Autre nouveauté : les adolescents pourront toujours publier des contenus visibles par tout le monde (en réglant les paramètres de confidentialité sur "public "), mais seulement après une "étape de pédagogie renforcée ", qui se présentera sous la forme d'une modification.

De plus en plus dur de rester introuvable sur Facebook

Avec ces nouvelles mesures, Facebook réagit ainsi aux nombreuses critiques dont le réseau social n'a cessé de faire l'objet depuis sa création en 2006.

Mais ce changement pour les mineurs survient après une autre modification, mise en place la semaine dernière et qui concerne cette fois l'ensemble des membres du réseau social : alors qu'il était encore possible de ne pas faire apparaître son profil à ceux qui le chercheraient via la barre de recherche, Facebook vient de supprimer cette fonctionnalité. Rester invisible sur le site sera donc plus compliqué, à condition bien sûr de bloquer certains utilisateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess