Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faible mobilisation pour les manifs de retraités à Privas et Valence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Répondant au mot d'ordre national sur la défense du pouvoir d'achat des retraités, 50 personnes se sont rassemblées à Privas ce jeudi matin. En début d'après-midi, environ 400 personnes ont participé au rassemblement à Valence.

A Privas, les retraités se sont regroupés devant la préfecture ce jeudi matin
A Privas, les retraités se sont regroupés devant la préfecture ce jeudi matin © Radio France - Diane Sprimont

Pouvoir d'achat, CSG, projet de réforme des retraites. La grogne est bien là. Mais les participants étaient peu nombreux pour la journée nationale de mobilisation des retraités. 

Une cinquantaine de personnes ont participé au rassemblement ce jeudi matin devant la préfecture de l'Ardèche à Privas.  Gérard Lambert, Secrétaire Général CGT Retraités Ardèche, estime qu'il faut diversifier les actions pour interpeller le gouvernement, "répéter ce type de mobilisation comme aujourd'hui ça suffit pas. Il faut trouver d'autres formes d'interpellations. Par exemple écrire à des députés, signer des pétitions, organiser des points de rencontre au niveau local." A l'inverse, Richard, 60 ans, est persuadé que la mobilisation va s'accentuer. Cet ancien salarié de la mission locale à Aubenas est à la retraite depuis quatre mois, "j'ai été syndiqué toute ma vie. Je pensais arrêter une fois arrivé à la retraite. Mais étant donné la situation je vais me syndiquer en tant que retraité et essayer de mobiliser les personnes concernées autour de moi."

En début d'après-midi, à Valence, les rangs étaient un peu plus fournis avec environ quatre cents personnes devant la préfecture de la Drôme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu