Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faire la bise systématiquement : pour ou contre ? Une maire iséroise lance le débat

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu
Morette, France

Aude Picard-Wolf, maire de Morette (Isère) a envoyé un courriel à ses collègues élus au conseil communautaire : elle ne veut plus faire la bise à tout le monde, car pour elle cela devrait être réservé au cadre privé. Le débat est lancé.

Et si cette bise quotidienne arrêtait d'être un réflexe ?
Et si cette bise quotidienne arrêtait d'être un réflexe ? © Radio France - Denis Souilla

"J'ai reçu des courriers qui me demandaient si j'avais rien de mieux à faire que ça. Mais je fais plein d'autres choses !". Depuis qu'elle a envoyé un email à ses collègues élus et lancé le débat de la bise au travail, Aude Picard-Wolf a reçu des dizaines de réactions. Si certaines sont donc négatives, la plupart des retours qu'elle reçoit soutiennent sa démarche : la bise, on en fait trop !

144 bises en arrivant en réunion : beaucoup trop

Car la maire de Morette (400 habitants environ, près de Tullins), fait partie des élus à la communauté de communes Saint-Marcellin Vercors Isère : 73 membres. Faites le compte, et on arrive à 144 bises lors de chaque séance. Alors elle a pris les devants : "j'arrivais volontairement en retard pour ne pas avoir à faire cette corvée. Pour moi c'est un geste qui n'a pas de sens si on n'est pas proche de la personne"

Des soutiens parmi les élus

Certains collègues ont immédiatement soutenu Aude Picard-Wolf : "des femmes mais aussi des hommes, certains faisaient exprès d'arriver en avance pour se plonger le nez dans leur dossier et éviter les bises". L'élue a vu sa proposition faire le "buzz" dans les médias, et donc lancer le débat au niveau national.

Le reportage de France Bleu Isère.

Morette, petite commune d'à peine 400 habitants au cœur de l'Isère.
Morette, petite commune d'à peine 400 habitants au cœur de l'Isère. © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess