Société

Faut-il développer la géothermie profonde?

France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 9 avril 2015 à 11:50

Géothermie (illustration)
Géothermie (illustration) © Fotolia - Daniel Ernst

Plusieurs projets de géothermie profonde pourraient être développés en Alsace, à Strasbourg, Eckbolsheim et à Illkirch-Graffenstaden.

Plus on s'enfonce dans la terre, plus la température augmente. La géothermie profonde consiste à utiliser des puits pour aller chercher de l'eau d'une température supérieure à 150 degrés dans des couches géologiques à plus de 3000 mètres de profondeur. On obtient de l'eau naturellement chauffée et on peut produire de l'électricité.

Une centrale expérimentale unique au monde a été mise en place par un consortium franco-allemand en Alsace, dans le Bas-Rhin à Soultz-sous-Forêts au début des années 90.

Plusieurs projets à l'étude

Six autres projets ont depuis été lancés à Strasbourg, Illkirch et Eckbolsheim notamment. Celui de la Robertsau rencontre une vive opposition de la part des riverains. Ces derniers critiquent le choix du lieu du projet, au beau milieu du Port aux pétroles, site classé Seveso. Lors de la campagne pour les élections départementales, l'un des adjoints au maire de Strasbourg avait annoncé l'abandon du projet mais la ville n'a qu'un avis consultatif et une enquête publique va démarrer le 15 avril prochain.

"Un forage à 5000 mètres avec des produits explosifs, c'est une hérésie", dénonce Jean-Daniel Braun, membre de l'ADIR, association de défense des intérêts de la Robertsau

La technique de géothermie profonde est encore mal connue. D'autres opposants mettent en avant les risques de pollution de la nappe phréatique ou bien encore des mouvements de terrain.

Début avril, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a réitéré son opposition à tout forage pour gaz de schiste, tout en souhaitant développer la géothermie.