Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faut-il interdire les écoles taurines aux mineurs ?

Une association anti-corrida demande aux préfets d'interdire les écoles de tauromachie du Gard, de l'Hérault et des Bouches-du-Rhône aux mineurs. La justice examinait le dossier ce lundi à Marseille.

Féria du Riz à Arles (illustration)
Féria du Riz à Arles (illustration) © Maxppp -

La cour administrative d'appel de Marseille examinait ce lundi une demande d'une association pour interdire les écoles de tauromachie aux mineurs. Le CRAC Europe, une association anti-corrida avait déjà déposé un recours en 2016 devant la justice, mais avait été déboutée. L'association réitère sa demande pour contraindre les préfets du Gard, de l'Hérault et des Bouches-du-Rhône à faire interdire les écoles de tauromachie de Nîmes, Béziers et Arles aux jeunes de moins de 18 ans.

Le CRAC dénonce "une activité dangereuse qui de plus expose les jeunes à la maltraitance animale" et suggère aux préfets "d'ordonner une enquête administrative sur ces écoles"

"Un dossier qui manque d'arguments même si la corrida reste une forme de barbarie légale."

Le rapporteur public a affirmé à l'audience que "les corridas en France continuent de constituer une forme d'îlot de barbarie légale" et déplore "le flou total sur ce type d'enseignement". Mais il estime que le dossier manque cruellement de pièces contre ces écoles taurines et demande au président de la cour d'appel de rejeter les trois requêtes estimant que l'action du CRAC Europe était avant tout dirigée contre la tauromachie.

"N'attendez pas un accident grave"

"N'attendez pas un accident grave", a plaidé l'avocat de l'association évoquant le danger pour des enfants de 14 ans de se retrouver face à des bêtes de 300 kilos en état de stress. 

La justice rendra sa décision dans quelques semaines, aucune date n'a été fixée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess