Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : faut-il rendre obligatoire le masque sur le Pâquier, la mairie d'Annecy sonde les passants

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Des "ambassadeurs santé" sont durant tout le week-end sur le Pâquier à Annecy. Ils vont à la rencontre des habitants et demandent leur avis sur la possibilité de rendre obligatoire le port du masque dans ce lieu emblématique de la ville.

Le masque n'est pas obligatoire mais "recommandé" sur le Pâquier à Annecy
Le masque n'est pas obligatoire mais "recommandé" sur le Pâquier à Annecy © Radio France - Luc Chemla

Le masque n'est pour le moment pas obligatoire sur le Pâquier à Annecy. Mais cela pourrait bientôt changer. Les images du week-end dernier, où l'on voyait l'esplanade bondée avec parfois des groupes collés sans masque, ont marqué les esprits à tel point que la municipalité s'est interrogée cette semaine. Pour le moment, elle ne l'impose pas mais souhaite sonder la population.

ECOUTEZ - Le reportage de France Bleu Pays de Savoie sur le Pâquier à Annecy

"Même ici je ne le quitte pas"

Des "ambassadeurs santé", qui sont des employés de la ville, sont donc durant tout le week-end sur la Pâquier, tablette à la main afin de questionner les habitants. Souhaitez-vous que le masque devienne obligatoire ? Si oui, toute la journée ou bien à certaines heures en particulier ? 

Le Pâquier bondé samedi dernier à Annecy
Le Pâquier bondé samedi dernier à Annecy © Radio France - Richard Vivion

Parmi les réponses des Annéciens interrogés, "le risque est encore important donc selon moi il faut le porter tout le temps. Même ici je ne le quitte pas", "C'est devenu une habitude, cela ne coûte rien de le porter et si ça peut aider à retrouver plus vite une vie normale", "Même si on n'est pas collé sur le Pâquier, on peut marcher et croiser d'autres personnes qui postillonnent". Leslie a pris l'habitude d'enlever son masque dès qu'elle arrive sur l'esplanade et ne souhaite pas que cela change. "On a besoin de souffler. Déjà que l'on porte le masque toute la journée au travail, on est déjà pas mal contraint, _l'espace est suffisamment vaste_. On a maintenant bien conscience de ce qu'il se passe, on est capable de se responsabiliser". 

"Ne pas l'avoir sur le Pâquier nous permet de souffler"

Faut-il rendre obligatoire le masque sur le Pâquier ? L'avis des Annéciens

Une obligation à certaines heures ?

Si on tire un premier bilan des réponses reçues, les passants semblent favorables à l'obligation du port du masque mais en fonction de la fréquentation. D'où cette hypothèse émise par l'adjointe à la santé à la mairie d'Annecy, Karine Bui-Xuan Picchedda. "Pourquoi pas l'imposer certains jours en particulier ou bien à certains horaires, même si cela ne sera pas forcément facile à mettre en place car ce n'est pas la décision qu'on a prise sur le reste de la ville". 

Pourquoi ne pas imposer le masque sur le Pâquier ? La réponse de Karine Bui-Xuan Picchedda, adjointe à la santé à la mairie d'Annecy

Ce choix de ne pas imposer le masque peut surprendre mais l'adjointe s'explique, "on préfère avoir un temps de réflexion puisque _les chiffres de la pandémie ne sont pas sur une phase ascendante en Haute-Savoie_. On peut par moment se demander l'intérêt de rendre obligatoire le masque sur le Pâquier puisque l'on est à l'extérieur, les gens peuvent garder au minimum un mètre de distance. Et puis beaucoup de personnes se relâchent en ce moment car ils n'identifient pas des zones pour se relâcher et au niveau psychologique tout le monde à besoin d'avoir des zones de répit. 

Mais Karine Bui-Xuan Picchedda rappelle que la mairie suit chaque jour l'évolution de la situation sanitaire dans le département et qu'un facteur sera déterminant dans son choix, le taux de contamination. 

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess