Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Canicule : le décalage du brevet pose question pour la présidente de la FCPE 31

-
Par , France Bleu Occitanie

Entretien avec Muriel Paletou, la présidente de la FCPE 31, la principale fédération de parents d'élèves en Haute-Garonne. Elle réagit à la décision de décaler le brevet des collèges pour cause de canicule.

Photo d'illustration. Le collège Georges Brassens de Montastruc-la-Conseillère
Photo d'illustration. Le collège Georges Brassens de Montastruc-la-Conseillère © Radio France - Bénédicte Dupont

Haute-Garonne, France

Il n'y aura pas de brevet cette semaine pour les élèves de troisième. A cause de la canicule, les épreuves qui devaient avoir lieu jeudi et vendredi sont décalées au lundi 1er et mardi 2 juillet. La décision a été prise par le ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Muriel Paletou, la présidente de la FCPE 31, la principale fédération de parents d'élèves en Haute-Garonne, estime que c'est "une bonne mesure", mais se demande si on n'aurait pas pu davantage anticiper les choses. Entretien. 

Muriel Paletou, la présidente de la FCPE 31, dans les studios France Bleu Occitanie.  - Radio France
Muriel Paletou, la présidente de la FCPE 31, dans les studios France Bleu Occitanie. © Radio France - Alban Forlot

France Bleu Occitanie : Comment réagissez-vous à la décision qui vient d'être prise de décaler le brevet des collèges ?

Muriel Paletou : "Sur le principe, c'est une bonne mesure puisque les conditions vont être difficiles pour les élèves jeudi et vendredi. On était un certain nombre de parents à s'interroger sur ces conditions et à se demander dans quelles mesures il était possible de passer le brevet. En revanche, par rapport à la décision qui a été prise, est-ce qu'il n'y avait pas moyen de l'anticiper davantage ? On pose la question pour deux raisons : peut-être que certaines familles ont déjà prévu de partir en vacances. Quid des enfants qui ne se présenteraient pas lundi ? Et la deuxième raison, c'est que les principaux des collèges ont très peu de temps pour s'organiser et réagir. Cela met de la difficulté au niveau de l'administration et du rectorat. Donc cela pose problème."

C'est là-dessus que vous dites : il y a eu un manque d'anticipation ?

"Par rapport aux capacités de prévisions de Météo France. Est-ce qu'on ne savait pas déjà un peu en amont qu'il allait y avoir ces jours de canicule ? Sachant que dans le Sud-Ouest, en tous cas dans l’académie de Toulouse et dans le Sud, on est quand même pas mal concernés par les épisodes de chaleur. Il y en a régulièrement. Donc, est-ce qu'il ne faut pas anticiper maintenant le dérèglement climatique et ces jours caniculaires en juin, en mai et souvent aussi en septembre-octobre ?"

Cela veut dire quoi ? Qu'est-ce qu'il faut faire selon vous ?

"Faut-il mieux climatiser les salles ? Faut-il revoir les infrastructures et l'isolation des bâtiments ? Je ne sais pas. Mais c'est une réflexion qu'il va falloir avoir, puisque le réchauffement est inéluctable."

Choix de la station

France Bleu