Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Félicien Chaudet est le meilleur apprenti boucher de Sarthe

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Le concours du meilleur boucher départemental du MAF, le meilleur apprenti de France, s'est déroulé ce lundi. C'est Félicien Chaudet, un adolescent de 16 ans, qui fait son apprentissage à Sablé, qui a décroché le prix.

Félicien Chaudet, le meilleur apprenti boucher de la Sarthe à côté de son plateau de viandes découpées et préparées
Félicien Chaudet, le meilleur apprenti boucher de la Sarthe à côté de son plateau de viandes découpées et préparées © Radio France - Christelle Caillot

Félicien Chaudet est le meilleur apprenti boucher de Sarthe. Cet adolescent de 16 ans a été élu ce lundi dans le cadre du MAF, le concours du Meilleur Apprenti de France au centre de formation des métiers au Mans. Neuf apprentis, tous des garçons, y ont participé. Pendant 4 heures, ils ont du découper une épaule de bœuf, faire des rôtis, des paupiettes, présenter une entrecôte, et un gigot d'agneau, le tout bardé et décoré sur un plateau. Le concours régional est prévu le 2 mars prochain à Laval.

Je suis très ému

Félicien Chaudet a 16 ans et dès son enfance il a voulu être boucher. "Mon papa était déjà boucher à Paris, et moi j'ai toujours voulu faire ce métier. Et là aujourd'hui, être premier au concours c'était un rêve. Ça s'est réalisé et je ne trouve pas mes mots. Actuellement, j'alterne entre mes cours au CFA au Mans et mon apprentissage à Sablé-sur-Sarthe chez Olivier Aubert. Quand je suis à la boucherie, je fais toutes les taches. Je sers, je désosse, tout de A à Z... Je préfère quand même le désossage, car c'est là que l'on travaille notre bête et que l'on sait ce que l'on a devant nous". 

Le patron est heureux 

"Je suis très fier de moi et de lui, nous a confié Olivier Aubert, son maître d'apprentissage et boucher à Sablé-sur-Sarthe. C'est extraordinaire. Je le pousse beaucoup et il a beaucoup d'envie. Il est très volontaire et il fait vraiment ce métier par passion. Il faut qu'il continue comme ça. Il peut aller très loin."

Les 9 apprentis qui ont participé au concours et  Mickaël Doire, le président de la fédération des bouchers de la Sarthe (à droite) - Radio France
Les 9 apprentis qui ont participé au concours et Mickaël Doire, le président de la fédération des bouchers de la Sarthe (à droite) © Radio France - Christelle Caillot

Une filière qui manque toujours de main d'œuvre

Actuellement la profession se porte plutôt bien en Sarthe. Il y a de 130 boucheries artisanales dans le département. Mais c'est une filière qui peine toujours à trouver de la main d'oeuvre : une vingtaine de boucheries sont à vendre et une dizaine cherche de la main d'oeuvre en Sarthe

"Et pourtant, la jeune génération est là", nous dit Mickaël Doire, le président de la fédération des bouchers de Sarthe. Il y a actuellement près de 90 jeunes qui sont formés au CFA (le centre de formation des apprentis) au Mans. C'est à peu près la même chose tous les ans. Ça fait du monde, mais il en faut encore plus pour être plus apte ensuite à reprendre une boutique. Il faut au moins cinq ans d'expérience pour reprendre une boucherie. C'est vrai que c'est un métier qui demande beaucoup de temps de formation. On dit souvent que nous sommes les chirurgiens de la viande, et c'est vrai. Quand on prépare de la viande, on fait toujours attention à enlever les petits nerfs".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu