Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences faites aux femmes : un slogan détourné à Cherbourg-en-Cotentin

-
Par , France Bleu Cotentin

Ces dernières semaines, des féministes cherbourgeoises ont collé des messages dans le centre-ville afin d'éveiller les consciences sur les féminicides et les violences faites aux femmes. Il y a quelques jours, un slogan a été détourné pour véhiculer un message de haine.

Un message collé par un collectif féministe à Cherbourg a été détourné.
Un message collé par un collectif féministe à Cherbourg a été détourné. - Collages Féminicides Cherbourg

Cherbourg, France

Partout en France, des collectifs féministes se forment et mènent des actions de collage dans les rues. L'objectif : ne pas oublier les victimes de violences conjugales, de féminicides, être la voix de celles qu'on n'entend plus, de celles qui ont besoin d'aide. L'occasion aussi d'interpeller chaque citoyen.nes avec ces affiches reconnaissables : papier journal et lettres majuscules noires.

Dans le centre-ville de Cherbourg-en-Cotentin, ces affiches sont présentes depuis plusieurs semaines. On peut lire sur les murs des messages tels que : "Des réformes avant qu'on soit mortes", "Papa il a tué Maman" ou encore, "Une femme va être tuée dans 48h".  

View this post on Instagram

#pasencoremortemaisdemain

A post shared by collages_feminicides_cherbourg (@collages_feminicides_cherbourg) on

Message de haine 

Il y a quelques jours, un message a été détourné pour véhiculer un message de haine : "Femmes victimes de violences, ce n'est jamais de votre faute", est devenu, "Femmes victimes de violences, c'est de votre faute".  Un geste qui a indigné le collectif féministe à Cherbourg : "on était choqué, puis on a supposé que ça a été fait par des gens ivres, puisque ça s'est fait un vendredi soir. Cela reste problématique et choquant mais "préférable" à un appel franc à la violence conjugale".

Le mouvement de lutte contre les violences sexistes et sexuelles "Nous Toutes" annonce le 22 octobre 2019 que depuis le 1er Janvier, en France, 124 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Un nombre qui vient de dépasser celui de 2018.

Le collectif envisage de porter plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu