Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermé pour cause de crise sanitaire et inondé en décembre 2020, le bowling de Capbreton ne peut pas rouvrir

-
Par , France Bleu Gascogne

Fermé depuis l'annonce du second confinement, le 17 octobre 2020, le bowling laserquest de Capbreton est aussi impacté par les inondations de décembre 2020. L'humidité et la moisissure ont envahi l'établissement qui attend la reconnaissance de catastrophe naturelle pour être indemnisé.

45 cm d'eau sont rentrés dans le bowling, ici le niveau redescend
45 cm d'eau sont rentrés dans le bowling, ici le niveau redescend - Pascal Lemmans

Le bowling laserquest de Capbreton ne rouvrira pas le 19 mai. C'est pourtant la date à laquelle les lieux de loisirs pourront à nouveau accueillir du public dans le cadre de la levée des restrictions sanitaires.  

Mais pour le bowling de Capbreton, la réouverture est impossible : les pistes de bowling ont gondolé, les machines ont rouillé, murs et boiseries sont envahis de moisissures, parfois de champignons. La faute aux 45 centimètres d'eau qui sont rentrés dans l'établissement en décembre 2020, lors de l'épisode d'inondation. Le 4 décembre, la mairie a formulé la demande de reconnaissance de catastrophe naturelle pour débordement de la nappe phréatique.

Les machines du bowling ont rouillé à cause de l'eau
Les machines du bowling ont rouillé à cause de l'eau - Pascal Lemmans

Crise du Covid et inondation, double peine pour le bowling de Capbreton

Sans la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, Pascal Lammens, gérant de l'établissement, ne touchera aucune indemnisation de la part de son assurance. Cette dernière refuse de prendre en compte l'inondation du mois de décembre comme dégât des eaux et l'a avertit qu'elle mettait fin à son contrat au 1° juillet prochain.

A ces difficultés d'assurance, s'ajoutent les mois d'inactivité. Peu à peu, les caisses se vident et Pascal Lammens craint de perdre son bowling. "J'ai tout mis dans ce bowling, on s'est battu pour pouvoir ouvrir en 2009. Si aucune indemnisation ne m'est versée, je vais perdre mon bowling."  

En attendant que l'Etat ne reconnaisse la catastrophe naturelle, Pascal Lammens a commencé a démonter lui-même les équipements de bowling "pour gagner du temps. S'il y a reconnaissance [de l'état de catastrophe naturelle ndlr] je serai aidé pendant un an, donc jusqu'au 4 décembre 2021. Il faudra que je sois prêt à ouvrir au 5 décembre 2021 et si j'attends après les assurances pour agir je ne serai jamais prêt si jamais je peux rouvrir un jour."

Une cagnotte a été mise en place pour soutenir Pascale Lemmans : https://www.leetchi.com/c/bowling-capbreron?utm_source=copylink&utm_medium=social_sharing

Choix de la station

À venir dansDanssecondess