Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermeture anticipée des bars dans la Drôme : "On se sent les vilains petits canards"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Stupéfaction des patrons de bars dans la Drôme. A partir de jeudi soir, le 1er octobre, ils devront fermer leurs établissements au plus tard à minuit pour lutter contre le Covid-19. Beaucoup estiment que cette mesure est injuste.

A partir de jeudi soir, les bars devront fermer au plus tard à minuit
A partir de jeudi soir, les bars devront fermer au plus tard à minuit © Radio France - Mélanie Tournadre

Le préfet de la Drôme a pris ce lundi un arrêté imposant la fermeture des bars à minuit. La mesure s'applique à compter du 1er octobre au soir. Cette décision est prise pour réduire les risques de propagation du virus en fin de soirée quand, l'alcool aidant, le port du masque et les gestes barrières sont souvent oubliés. Beaucoup de patrons de bars ont été surpris par une décision qu'ils jugent brutale et injuste.

"On prend en pleine face un arrêté sans concertation" - Un patron de bar à Valence

A Valence, les bars ferment au plus tard à 1 heure ou 2 heures du matin. Une heure ou deux de moins, est-ce une vraie différence ? "C'est du chiffre d'affaires perdu" explique Didier Perrod, le patron du bar Le Derby. Lui dénonce surtout le manque de concertation :"On a fait ce qu'on nous a demandé : gestes barrières, masques de protection, gel hydroalcoolique... Et du jour au lendemain, on prend en pleine face un arrêté du préfet qui nous dit on ferme à minuit. Dans quinze jours, ce sera sans doute 22 heures. Nous subissons ce que l'Etat veut mettre en place mais on n'est jamais consultés."

Impact important pour les bars de nuit

Pour les quelques bars de nuit, ceux qui étaient autorisés à ouvrir jusqu'à 4 heures du matin, c'est l'abattement. Jean-Dominique Groz n'a pas pu rouvrir sa discothèque après le confinement mais il avait rouvert le Cosy Bar à Montélimar. "On réalise 85% de notre chiffre d'affaires entre 1 heure et 3 heures du matin. On ne peut pas garder nos neuf personnels. Ce n'est pas faisable financièrement. On va carrément fermer. Tout autour, dans les bus ou les métros, les gens sont bien assis à côté les uns des autres. Les bars, les discothèques, les restaurants, on se sent les vilains petits canards."

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess