Infos

Fermeture d'une classe confirmée à Prats-de-Mollo malgré la mobilisation

Par François Desplans, France Bleu Roussillon mercredi 16 avril 2014 à 21:29

Mobilisation pour sauver une classe à Prats-de-Mollo
Mobilisation pour sauver une classe à Prats-de-Mollo © Radio France - François Desplans

Élus, parents d'élèves ou simples habitants de Prats-de-Mollo, ils étaient une centaine à se mobiliser ce mercredi à Perpignan devant l'inspection académique. Objectif : garder la quatrième classe de l'école primaire qui doit fermer à la rentrée prochaine. Une délégation a été reçue durant près de deux heures par l'inspecteur d'académie. Mais rien n'y a fait, la fermeture de classe est confirmée.

Les calculs de l'inspection sont imparables. Avec 19 élèves par classes l'an prochain, les effectifs sont insuffisants pour pouvoir maintenir quatre classes à l'école primaire de Prats-de-Mollo.

La décision a donc été prise de fermer une classe à la rentrée prochaine. Décision confirmée ce mercredi après-midi malgré la mobilisation d'une centaine de personnes venus protester devant les locaux de l'inspection académique.

La fureur des ours de Prats-de-Mollo n'a pas suffi à sauver la quatrième classe de l'école du village - Radio France
La fureur des ours de Prats-de-Mollo n'a pas suffi à sauver la quatrième classe de l'école du village © Radio France - François Desplans
Mobilisation marquée par la présence des deux ours emblématiques du village, ceux de la fête de l'ours qui ont exceptionnellement quitté le village pour mettre la pression sur l'administration. En vain.

Le début de la fin

Chez les élus, on rejette ce raisonnement purement arithmétique. Prats-de-Mollo est un village de montagne, en zone de revitalisation rurale. L'école, c'est l'âme du village. Et le maire Claude Ferrer redoute un cercle vicieux : une classe cette année, peut-être une deuxième l'an prochain... Et à terme c'est l'école elle-même qui est menacée.

Ecole Prats de Mollo SON

Une école à deux vitesses

L'an prochain, avec un enseignant en moins, l'école devra mettre en place des classes à trois niveaux. Résultat, les parents d'élèves craignent pour l'apprentissage de leurs enfants. Et encore une fois selon eux, ce sont les territoires ruraux qui se retrouvent avec toujours moins de moyens.

Ecole Prats de Mollo Microtrott

A lire aussi :

Carte scolaire : la colère monte dans les Pyrénées-Orientales 24 ouvertures de classes pour 19 fermetures à la rentrée prochaine dans les Pyrénées-Orientales  

La mobilisation de Prats-de-Mollo pour sauver sa classe

Partager sur :