Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Fermeture de la maternité du Blanc : des femmes se préparent à accoucher dans leur voiture

jeudi 12 juillet 2018 à 18:59 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry et France Bleu

Alors que la maternité du Blanc (36) est fermée pour l'été, le collectif "cpasdemainlaveille" organisait un cours d'accouchement en voiture. Une action symbolique mais à prendre au sérieux assure le collectif.

Aurélie dispense ses conseils à une future maman
Aurélie dispense ses conseils à une future maman © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le Blanc, France

Elles sont une demi-douzaine de futures mamans regroupées chez Christelle, qui doit elle-même accoucher dans 3 semaines. Aurélie, sage-femme libérale, s'installe au centre : "Vous vous souvenez ce que l'on a dit à propos des contractions ? Attendre d'avoir des contractions depuis deux heures pour partir à la maternité ? Vous oubliez ! Maintenant que vous êtes à une heure de route, vous partez tout de suite! "

Aurélie a même prévu un sac avec ce qu'il faut avoir dans la voiture (voiture dont on aura fait le plein, évidemment !) au cas où : "Prenez une bâche ou des sacs-poubelles, pour ne pas imbiber les sièges de liquide amniotique et de sang. Il faut une couverture, un chargeur de portable qui marche sur l'allume-cigare, un bonnet pour le bébé, la liste des numéros d'urgence, de la ficelle de cuisine pour serrer le cordon et si possible des ciseaux propres pour le couper. Et dites au Papa de toujours savoir précisément où il est, pour que les secours vous trouvent...Si vous sentez que vous allez accoucher, arrêtez-vous en sécurité sur le bas côté."

"Je suis pas sage-femme ! Ils ne se rendent pas compte"

Joanne attend son troisième enfant. Militaire, femme de militaire, elle arrive juste dans la région et ne connait personne. Elle sait qu'elle devra gérer seule son accouchement, son mari sera en mission au moment fatidique. Et le stresse monte : "Je sais que je vais être seule. Cela ne m'angoissait pas d'accoucher, mais maintenant j'ai peur. Je me dis que si j'arrive à aller jusqu'à Chauvigny, ça pourra aller, je serai à moins d'une demi-heure de Poitiers..."

Aucune de ces futures maman n'a choisi d'accoucher à Châteauroux - Radio France
Aucune de ces futures maman n'a choisi d'accoucher à Châteauroux © Radio France - Gaëlle Fontenit

Christelle rit nerveusement en écoutant les conseils d'Aurélie. Enceinte de 8 mois et demi, membre du collectif "cpasdemainlaveille", elle se prépare à aller accoucher à Châtellerault, à 50 minutes de chez elle : "Mon mari est enseignant. On n'y connait rien en médical ! Me dire qu'il va peut être falloir que je gère les contractions et peut être même l'accouchement seule... je me vois pas couper le cordon moi ! Je n'ai pas de formation de sage-femme ! Ils ne se rendent pas compte ! " La jeune femme s'est entraînée à faire le trajet  : mais entre les tracteurs sur la route, les zones où l'on ne peut pas doubler, le 80 km/h et les 8km de zone blanche à traverser, elle reconnait "ne plus dormir sereinement la nuit..."

Aurélie rassure tout le monde. Mais elle est très en colère de voir ces femmes aussi stressées à quelques semaines d'accoucher : "On sait que pour des raisons de sécurité, il ne faut pas être à plus de 30 minutes d'une maternité. On sait qu'il ne faut pas de stress pour que l'accouchement se passe bien... et là, on en ajoute inutilement. Cela me met très en colère !"

Une soixantaine de futures mamans devaient accoucher cet été au Blanc. La plupart, par principe, refuse d'accoucher à Châteauroux, considérant l'hôpital comme responsable de la fermeture estivale de la maternité du Blanc. Elles ont donc décidé d'aller à Poitiers, Limoges, ou Châtellerault, des hôpitaux -comme celui de Châteauroux par ailleurs - tous situés à une heure de chez elle en moyenne. 

La maternité du Blanc devrait rouvrir le 15 septembre