Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fermeture de la station et grand nettoyage de printemps au Grand-Bornand en Haute-Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Comme toutes les stations de ski les unes après les autres, en Haute-Savoie, Le Grand-Bornand a fermé son domaine ce lundi soir. Mais avant de partir en vacances à la fin de la semaine, il faut nettoyer pistes, remontées mécaniques, canons à neiges, et engins de damage.

Sur les pistes du Grand-Bornand, plus aucun piquet, filet, ni panneau pour l'arrivée des vaches
Sur les pistes du Grand-Bornand, plus aucun piquet, filet, ni panneau pour l'arrivée des vaches © Radio France - Martie AMELINE

Le Grand-Bornand, France

Après 5 mois d'intense activité, les remontées mécaniques de la station de ski du Grand-Bornand dans les Aravis se sont tues avant hier soir, à la fermeture des pistes de ce lundi de Pâques, et les ultimes descentes des vacanciers.  

Lendemain de fermeture de la station: le village du Grand-Bornand est désert et silencieux  - Radio France
Lendemain de fermeture de la station: le village du Grand-Bornand est désert et silencieux © Radio France - Marie AMELINE

Sur les 200 personnes qui au plus fort de la saison travaillent sur les pistes, et aux remontées mécaniques, il n'en reste plus ce mercredi qu'une trentaine pour finir de nettoyer, ranger, stocker tout le matériel. 

A quarante mille euros la machine, les dameuses sont bichonnées par leurs conducteurs - Radio France
A quarante mille euros la machine, les dameuses sont bichonnées par leurs conducteurs © Radio France - Marie AMELINE

Des engins de damage et télécabines lessivés au Kärcher, aux banquettes des télésièges habillés de housses pour les protéger du soleil estival, des perches de ski démontées et rangées, aux pistes dégarnies de leurs piquets, filets, panneaux de signalisation, tout le domaine skiable est toiletté.

"Le sentiment qui domine aujourd'hui, c'est le soulagement d'être à notre tour en vacances" Thierry Nougué, directeur d'exploitation à la SAEM, la société des remontées mécaniques du Grand-Bornand

Dans quelques semaines, dès le courant du mai, quand la neige aura cédé la place à une herbe bien grasse sur les pistes de ski, les troupeaux prendront leurs quartiers d'été.

En attendant, ce sont les marmottes qui, déjà batifolent dans la quiétude retrouvée des alpages.

Sous le pylône d'un télésiège , premier bain de soleil tranquille pour Dame marmotte - Radio France
Sous le pylône d'un télésiège , premier bain de soleil tranquille pour Dame marmotte © Radio France - Marie AMELINE

Après quinze jours de vacances, les permanents de la station du Grand-Bornand reprendront le travail pour préparer la prochaine saison, et dès le mois de mai les premières inspections réglementaires sur les remontées mécaniques.

Choix de la station

France Bleu