Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermeture des bars et restaurants : "les résistants seront verbalisés" promet le préfet des Bouches-du-Rhône

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis minuit, les bars et restaurants sont fermés à Aix-en-Provence et Marseille. La mesure pour lutter contre la propagation du virus provoque la colère et certains ont annoncé vouloir résister. Sur France Bleu Provence, le préfet des Bouches-du-Rhône assure que les contrôles seront renforcés.

Le préfet des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand.
Le préfet des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand. © Maxppp - SPEICH Frédéric

Les douze coups de minuit ont jeté un froid à Marseille et Aix-en-Provence ce dimanche soir. Désormais, tous les bars et restaurants doivent garder le rideau baissé dans ces deux villes. La mesure pour lutter contre la propagation du virus ne concerne finalement que les deux villes ce qui a soulagé les professionnels des autres communes, mais provoqué la colère aussi des autres qui doivent se plier à la règle. 

À l'annonce de cette restriction certains n'ont pas caché leur intention de résister et d'ouvrir quand même leur établissement. D'autant plus que Samia Ghali, vendredi avait annoncé que la police municipale ne sanctionnerait pas les restaurateurs. Sur France Bleu Provence, le préfet des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand rappelle que l'arrêté est publié et que les récalcitrants seront verbalisés notamment par la police nationale

"Les restaurateurs ou les débitants de boissons qui ne se conformeront pas à l'arrêté préfectoral risquent des sanctions. Des contrôles seront mis en œuvre par les services de la police nationale." - Christophe Mirmand 

Le préfet rappelle également que l'arrêté est pris jusqu'au 11 octobre, mais qu'un point "étape" est prévu à la fin de la semaine ou au début de la semaine prochaine pour évaluer la situation en fonction notamment du taux d'incidence et du nombre d'hospitalisations. L'arrêté pourrait donc être modifié si la situation s'est améliorée. Un espoir pour les professionnels très remontés, certains ont dû mal à comprendre pourquoi la mesure finalement ne concerne que Marseille et Aix-en-Provence. 

"L'enjeu est de faire en sorte qu'il y ait moins de contact social, moins d'interaction, parce que c'est à l'occasion de ces rencontres qu'il peut y avoir échange de virus. C'est une mesure provisoire, mais nous sommes dans une situation préoccupante, en 'alerte maximale' ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess