Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeture prolongée des bars et restaurants : une ouverture symbolique ce mardi à Quimper

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Pour contester la fermeture prolongée des discothèques, bars et restaurants pendant la crise sanitaire, l'Union des métiers et industries de l’hôtellerie du Finistère appelait les établissements à ouvrir symboliquement leurs portes ce mardi matin pour servir le café, mais uniquement à l'extérieur.

Une dizaine de personnes a assisté à l'ouverture symbolique des bar Les Planches ce mardi 1er décembre à Quimper.
Une dizaine de personnes a assisté à l'ouverture symbolique des bar Les Planches ce mardi 1er décembre à Quimper. © Radio France - Adeline Divoux

Les discothèques, bars et restaurants étaient appelés par l'Union des métiers et industries de l’hôtellerie (Umih) du Finistère à ouvrir ce mardi 1er décembre à 11 heures pour servir le café, mais uniquement en extérieur. Une manière de protester contre la fermeture prolongée de ces établissements avec la crise sanitaire.

A Quimper, peu d'établissements ont suivi l'appel. Le bar Les Planches, situé boulevard Dupleix, s'est prêté au jeu. "C'était histoire de se mobiliser, de montrer la solidarité entre nous, mais également de revoir tout le monde, puisque toute l'équipe est présente", glisse Peggy, la directrice. "C'est aussi reprendre un peu la vie comme on l'a laissée. Je pense que ça nous manque à tous", ajoute William, un restaurateur quimpérois, venu soutenir ses collègues. 

Nouvelle mobilisation le 7 décembre

La directrice attend de savoir quand elle pourra rouvrir son établissement. "Je m'attends à ce que ça soit bien après le 20 janvier. Clairement, on sera les derniers commerces à rouvrir, en espérant qu'on survivra à tout ça", souffle-t-elle. "Pour l'instant, je n'ai pas peur que le bar ferme, mais il ne faudrait pas un nouveau confinement", ajoute Peggy.

Une nouvelle mobilisation est prévue devant la préfecture de région le 7 décembre prochain, à l'appel de l'Umih. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess