Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Démographie : les Manchois de moins en moins nombreux en Normandie

-
Par , France Bleu Cotentin

L'Insee dévoile les derniers chiffres de la démographie en France. Et si nous sommes toujours plus nombreux dans le pays, le nombre de Normands est resté lui quasi stable sur les 5 années allant de 2013 à 2018. La Manche continue à perdre des habitants.

Les Normands sont un peu moins nombreux qu'en 2013.
Les Normands sont un peu moins nombreux qu'en 2013. © Maxppp - Franz Chavaroche

Nous étions en 2018 exactement 3 327 477 Normands. Cela représente une légère baisse, peu significative, sur les 5 années précédentes. En revanche, lorsqu'on entre dans le détail, ce sont les départements les plus ruraux qui accusent le coup et ne parviennent pas pour l'heure à inverser la tendance de longue date à la baisse de leur population. 

Erosion démographique dans la Manche et l'Orne

La Manche a perdu 4500 habitants, et se trouve désormais sous la barre des 500 000. (495 983 habitants en 2018). Plus spectaculaire encore, l'Orne, département le moins peuplé de la région, a perdu 7200 habitants et ne compte plus que 281 600 Ornais. A l'inverse, l'Eure et le Calvados ont gagné près de 5000 nouveaux résidents. Quant à la Seine-Maritime, département le plus peuplé de la région, il enregistre une légère hausse.

Paradoxe de ces chiffres, ce ne sont pas les grandes villes qui gagnent des habitants. A l'exception de Rouen qui se stabilise à 111 000 habitants, toutes les autres perdent des résidants. 

Les villes manchoises en perte de vitesse

Dans la Manche, les villes principales continuent de perdre des résidants. Entre 2013 et 2018, Cherbourg-en-Cotentin qui ne compte plus que 79 144 habitants a perdu 1800 âmes. Même tendance à Coutances : 8454 habitants soit 500 de moins en 5 ans. Une baisse identique constatée à Granville où l'on recense 12 567 Granvillais. La baisse est moins significative à Saint-Lô qui compte 19 024 citoyens, tandis qu'Avranches tire son épingle du jeu avec un solde positif de 63 résidents supplémentaires (10 246 Avranchinais) 

Mais la perte de population des principales villes manchoises cache des dynamiques positives dans leurs périphéries. Un exemple autour de Granville, où Bréhal ou encore Saint-Pair-sur-Mer gagnent en population. Enfin, parmi les toutes petites communes, pas de changement au palmarès. Taillepied reste sur la première marche avec seulement 18 habitants, soit une perte d'un tiers de la population en 5 ans. Juste derrière on retrouve le Mont Saint-Michel qui ne compte plus que 30 citoyens au pied de sa merveille, soit 11 de moins qu'en 2013.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess