Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Festival de techno en hommage à Steve : les habitants de Sainte-Luce-sur-Loire gênés par le bruit

-
Par , France Bleu Loire Océan

Près de 17.000 personnes se sont rassemblées ce week-end sur les prairies de Mauves, entre Nantes et Sainte-Luce-sur-Loire, pour participer à un teknival en hommage à Steve Maia Caniço, jeune homme noyé dans la Loire à l’issue d’une free party le soir de la Fête de la musique le 22 juin dernier.

Le festival de techno en hommage à Steve a réuni entre 15.000 et 17.000 personnes
Le festival de techno en hommage à Steve a réuni entre 15.000 et 17.000 personnes © Radio France - Fabrice Hawkins

Nantes, France

Les habitants de Saint-Luce sur-Loire peuvent souffler le festival de musique techno organisé entre Nantes et Sainte-Luce-sur-Loire est terminé. Ce "Teknival" était organisé en hommage à Steve Maïa Caniço, mort dans la soirée du 22 juin dernier après une intervention policière. Entre 15.000 et 17.000 jeunes étaient réunis d'après la préfecture pour ce festival non autorisé. Pendant trois jours, les Lucéens ont été gênés par le bruit. Les gendarmes ont reçu plus de 200 signalements pour des nuisances sonores.

Après avoir garé sa voiture près de la place du marché, Nadine s'apprête à aller faire ses courses. Elle a passé un mauvais week-end "ça fait deux jours que je ne dors pas alors j'ai pris un somnifère mais on ne va pas commencer à s'habituer aux somnifères parce qu'il y a des festivals. Ma fille et mon gendre qui habitent juste à côté sont partis à Saint-Herblain pour le week-end afin de dormir parce qu'ils travaillent" assure la femme de 49 ans. "Alors on nous dit de mettre des bouchons d'oreilles mais moi je ne les supporte pas. C'est infernal et je pense que ça reviendra puisque personne ne dit rien".

Le maire de la commune de Sainte-Luce-sur-Loire, Jean-Guy Alix, n'a "pas autorisé ce festival, je tiens à le préciser".  L'édile aurait préféré que ce soit organisé _"ce que je demande aux pouvoirs publics c'est de considérer un peu plus sérieusement les demandes de ces jeunes_et de voir comment les manifestations où il y a une telle nuisance peuvent-être mieux encadrées" affirme Jean-Guy alix. "Il faut trouver des endroits dans le département, qui peuvent accueillir ce type de mobilisations et ainsi donner satisfaction à une jeunesse bon-enfant".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu