Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Festival de théâtre de Phalsbourg : moins de monde qu'espéré, mais "on a eu raison de le maintenir"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'organisateur du festival de théâtre de Phalsbourg, en Moselle, avait pris la décision de maintenir l'événement qui s'achève ce dimanche 2 août. Avec 15% de la fréquentation d'une année normale, c'est en-dessous de ses espérances. Mais Dany Kocher estime avoir "eu raison" de tenir bon.

Lors d'une représentation, au festival en juillet 2020.
Lors d'une représentation, au festival en juillet 2020. - Dany Kocher

Lefestival de théâtre referme ses portes à Phalsbourg ce dimanche 2 août au soir, sur une mise en scène de La légende des siècles de Victor Hugo et un concert de jazz, après une 40e édition inédite en pleine épidémie. Les organisateurs avaient fait le choix courageux de maintenir le festival,  l'un des seuls qui a pu se tenir cet été en Moselle, avec des règles sanitaires très strictes. 

Dany Kocher, le président du festival, attendait une fréquentation divisée par trois : "On partait dans le flou le plus absolu, avec une programmation bouleversée, moins de spectacles et des jauges différentes. Je savais qu'il y aurait moins de monde et c'était un peu le but aussi pour éviter les attroupements", explique-t-il. 

"Je suis un peu déçu, on n'atteint pas les 3000 personnes qu'on attendait"

"On partait sur 3000 personnes, au lieu des 10 000 qu'on fait en moyennes depuis trois, quatre ans", continue Dany Kocher. "Mais je suis un peu déçu parce qu'on ne les atteint pas. On doit être sur la moitié", reconnaît l'organisateur. "Je pense que le battage qu'on fait depuis quelques jours sur le retour de l'épidémie a effrayé certains visiteurs, qui se sont un peu reconfinés chez eux", estime-t-il.

Néanmoins, le président du festival estime avoir eu raison de maintenir l'événement : "Dans la mesure où - même si on ne peut pas l'affirmer pour l'instant - il n'y a pas eu a priori de propagation quelconque en terme sanitaire, oui, on a eu raison. Ensuite, les compagnies accueillies étaient ravies de ne pas faire une année blanche complète, les bénévoles aussi et le public a été comblé de pouvoir retrouver cet événement. Moi, ma réflexion était de dire qu'à partir du moment où tout est de nouveau ouvert, les transports, les écoles et les parcs d'attraction, il n'y a pas de raison de ne pas avoir de théâtre ou de musique".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess