Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sillingy : plus de 16 000 signatures contre le toro-piscine prévu ce week-end à la fête paysanne

jeudi 30 août 2018 à 6:05 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Pour sa dixième édition ce week-end, la fête paysanne de Sillingy (Haute-Savoie) organise un toro-piscine et ce n'est pas du goût de tout le monde. Une habitante de la Balme-de-Sillingy, commune voisine, a lancé une pétition pour demander l'annulation de ce jeu, au nom du bien-être animal.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - BIM

Sillingy, France

Connaissez-vous le toro-piscine ?  Si vous vous promenez dans le sud de la France -notamment en Camargue- , vous avez sans doute vu ou entendu parler de ce jeu. Le principe, très "Intervilles", consiste pour les participants à aller chercher des objets dans une piscine en évitant la vachette lâchée dans la zone de jeu . 

Pour sa dixième édition ce week-end des 1er et 2 septembre, la fête paysanne de Sillingy (Haute-Savoie), près d'Annecy, a cherché une animation originale. Ce sera un toro-piscine. Une animation qui n'est pas du goût d'une habitante de la commune voisine. Salomé Mouillet a lancé une pétition en ligne pour demander l'annulation de ce jeu. 

"Il n'y a pas besoin d'animaux pour amuser la population" — Salomé Mouillet, contre le toro-piscine

En cause : le stress pour l'animal. L'habitante de la Balme-de-Sillingy ne comprend pas pourquoi ce jeu fait partie du programme de la fête paysanne : "Je ne veux pas qu'on annule toute la fête, je demande qu'on annule cet événement. Pourquoi apporter ça ici en campagne alors qu'on a jamais eu recours à ce genre de divertissement. Il n'a aucun lien avec les traditions locales. Il n'y a pas besoin d'animaux pour amuser la population."

"Pourquoi apporter ça ici, ça n'est pas du tout dans nos traditions", interroge Salomé Mouillet à l'origine de la pétition en ligne

"Il n' a pas de brutalité du tout" — Mickaël Goddet des Jeunes Agriculteurs de Haute-Savoie

"On est tous éleveurs, agriculteurs. On sait ce que c'est que le bien-être animal", dit Mickaël Goddet des Jeunes Agriculteurs

Trois associations organisent depuis dix ans cette fête paysanne. Les membres des Jeunes Agriculteurs en Haute-Savoie travaillent  sur l'événement depuis février. Mickaël Goddet, leur représentant reste ferme : "Le toro-piscine sera présent. Il n'y a pas de brutalité du tout. Les génisses sont élevées pour ça. C'est comme Intervilles. La génisse court un moment dans l’arène puis elle mange et va se reposer. Nous sommes agriculteurs alors on sait ce qu'est le bien-être animal !"

La pétition lancée par Salomé Mouillet a recueilli plus de 16 000 signatures en une semaine. Près 3000 personnes sont attendues ce week-end pour la fête paysanne de Sillingy.

  - Aucun(e)