Société

Fêtes de la Madeleine : boulanger et festayre, c'est possible à Mont-de-Marsan

France Bleu Gascogne lundi 21 juillet 2014 à 11:38

Jimmy en plein travail dans sa boulangerie, le Sens du goût, à Mont-de-Marsan.
Jimmy en plein travail dans sa boulangerie, le Sens du goût, à Mont-de-Marsan. © Radio France

Vous avez du mal à vous lever avant l'heure du goûter après une nuit de féria ? Mais votre rythme est loin d'être aussi éprouvant que celui de certains travailleurs de la nuit. Jimmy est boulanger, et il n'a jamais manqué la Madeleine, tout en continuant à faire son pain chaque matin.

Vous l'avez peut-être croisé en train de danser sur un air endiablé de zumba. Jimmy a bien profité de la Madeleine. Mais lorsque ses amis allaient se coucher sur le coup des cinq heures du matin, il embauchait devant ses fours à pain. 

Les heures de sommeil qu'il s'est accordé ces cinq derniers jours se comptent sur les doigts des deux mains. Une heure au petit matin avant le boulot, et éventuellement, une petite sieste d'une heure ou deux dans l'après-midi, avant d'aller faire la fête."C'est la passion qui me fait tenir. J'aime faire du pain, alors j'arrive à me lever ", se justifie le boulanger.

Ses amis apprécient sa grande disponibilité, même s'ils ne comprennent toujours pas comment ce père de trois enfants réussit à tenir le rythme. "Depuis ses 13 ans j'ai l'habitude de le voir se lever à trois heures pour aller faire sa pâte , lance sa soeur. Il était toujours dans les jupes de ma mère pour apprendre à cuisiner. " Jimmy a même un surnom : "C'est Super-Jimmy ", s'exclament ses amis. Pas de chance, leur ami boulanger ne leur offre pas les croissants à six heures du matin, "mais il fait la meilleure pâte à pizza du monde",  note sa sœur. Ça a du bon d'avoir un frère boulanger. "

Boulanger - ENRO

►►► Madeleine 2014, le dossier France Bleu