Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fêtes de fin d'année : interdiction des pétards et feux d'artifices dans le Nord

-
Par , France Bleu Nord

Un arrêté de la préfecture des Hauts-de-France interdit la détention et l'utilisation d'objets d'artifices de divertissement sur la voie publique. Cette décision prend effet du 24 au 25 décembre et du 31 au 1er janvier.

Opération de contrôle et saisie de pétards à la station de tramway Port-du-Rhin à Strasbourg, le 30 décembre 2017.
Opération de contrôle et saisie de pétards à la station de tramway Port-du-Rhin à Strasbourg, le 30 décembre 2017. © Radio France - Clément Lacaton

Pour le passage à l'année 2020, aucun feu d'artifice ne pourra être tiré. Par arrêté, Michel Lalande, préfet du département du Nord, interdit "l'utilisation et la détention d'artifices de divertissement de catégorie 2 à 4 sur la voix publique". Ces catégories correspondent aux petits pétards à mèche et aux plus gros feux d'artifices vendus dans les boutiques de farces et attrapes. 

L'arrêté précise qu'aucun artifice ne devra éclater "du 24 décembre à 16h00 au 25 décembre à 20h00, puis du 31 décembre à 16h00 au 1er janvier 2020 à 20h00". 

Des artifices dangereux et bruyants

La préfecture explique avoir pris cette décision en raison des "nuisances sonores occasionnées" par ces pétards. Les services de l'Etat considèrent que ces objets occasionnent des blessures pendant les fêtes à cause d'une mauvaise utilisation. L'arrêté préfectorale explique aussi que ces engins pyrotechniques divertissants sont très souvent détournés de leur utilité première et sont devenus"à plusieurs reprises des armes par destination à l'encontre d'un tiers et notamment des services de polices et gendarmerie". 

Par ailleurs, le préfet interdit "la distribution, la vente et l’achat de carburant dans des récipients transportables à emporter" pendant ces mêmes périodes car c'est "l'un des moyens pour commettre des incendies volontaires" durant les fêtes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu