Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Camper chez l'habitant : solution anti-bouchon en Gironde ?

-
Par , France Bleu Gironde

Il fait très chaud en ce samedi classé noir sur la route par Bison Futé. Difficile d'aller à la plage et, avec les conditions sanitaires actuelles, il faut réserver son créneau pour aller à la piscine... Certains en Gironde ont trouvé la parade, ils partent en camping chez l'habitant !

Bruno et Hélène accueillent des campeurs dans leur jardin de Saint-Martin-du-Bois depuis 2013
Bruno et Hélène accueillent des campeurs dans leur jardin de Saint-Martin-du-Bois depuis 2013 © Radio France - Laëtitia Heuveline

Hélène et Bruno qui ouvrent leur jardin en ce moment à trois groupes à Saint-Martin-du-Bois au nord de Libourne. On appelle ces nouveaux touristes les "gampeurs", qui font du "gamping" contraction de camping et garden (jardin ndlr). C'est aussi le nom du premier site internet qui proposait de mettre en relation les propriétaires avec un grand jardin et les adeptes de la tente

 Bruno et Hélène ouvrent leur jardins près de Libourne depuis sept ans.
Bruno et Hélène ouvrent leur jardins près de Libourne depuis sept ans. © Radio France - Laëtitia Heuveline

Les motivations sont triples : la convivialité, le prix (à partir de 7€ la nuit) et les conditions sanitaires plus rassurantes. « il y a moins de monde donc c'est plus propre forcément et moins de personnes qui salissent les sanitaires » explique Solène, qui est venue avec Tina et quatre autres amis pour leurs premières vacances ensemble sans les parents. 

Le groupe de Tina et Solène termine de déjeuner dans la cuisine extérieure
Le groupe de Tina et Solène termine de déjeuner dans la cuisine extérieure © Radio France - Laëtitia Heuveline

Mathilde et Catherine reviennent pour la deuxième année consécutive : « On a resigné parce que on avait passé un très bon séjour l'année dernière. Dans un camping classique on est à 50 à partager quatre douches, je n'ai pas une plancha à disposition quand je vais dans un camping, je n'ai pas de micro-ondes, je n'ai pas le propriétaire qui me demande ce que je veux déjeuner le matin ou est-ce que j’ai besoin qu' il aille me chercher des croissants à la boulangerie ! Et puis on a la piscine pour nous tout seul ! »

Les tentes dans la clairière au fond de l'immense jardin d'Hélène et Bruno
Les tentes dans la clairière au fond de l'immense jardin d'Hélène et Bruno © Radio France - Laëtitia Heuveline
 Tina vient de région parisienne, à 18 ans, c’est la première fois qu’elle part en vacances avec son groupe d’amis
Tina vient de région parisienne, à 18 ans, c’est la première fois qu’elle part en vacances avec son groupe d’amis © Radio France - Laëtitia Heuveline

Une piscine, une cuisine d’été, une salle de bain extérieure et un jardin d’un hectare avec au fond une clairière. « C'est comme une forêt, ils ont ils ont la clairière pour tout seul donc ils sont quand même pas mal. Avec le réveil au chant des oiseaux et les chevreuils qui viennent le soir grignoter de la vigne »

du jardin et à tous les équipements s'ils le souhaitent
du jardin et à tous les équipements s'ils le souhaitent © Radio France - Laëtitia Heuveline

Hélène, la propriétaire a été une des premières en Gironde à se lancer il y a sept ans, elle se rappelle : « La première année c'était tout petit, ça balbutiait, donc on a eu une personne, et puis depuis c’est plein tous les étés et c'est que du bonheur ! On ne s'entend pas forcément avec tout le monde mais je vais dire 99 % des gens c'est que du bonheur, c'est devenu des amitiés.» C’est également ce que cherche Thierry venu de l’Aude en camping-car : « On fait des connaissances avec d'autres campeurs et puis c'est le partage c'est se croirait à la maison le soleil qui rentre chez vous. » Les campeurs viennent de toute la France, de l'étranger même parfois des États-Unis : de Santa Barbara l'année dernière « c’est hallucinant pour Saint-Martin-du-Bois » plaisante Hélène.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess