Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

File d'attente, présence policière, gestes barrière : on est allé au marché de Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Le marché de Châteauroux est de retour sur la place de la République et place de Voltaire, après avoir obtenu une dérogation de la préfecture. Toutes les précautions sont prises pour empêcher la propagation du Covid-19.

La distance d'un mètre minimum entre chaque personne est obligatoire sur le marché de Châteauroux
La distance d'un mètre minimum entre chaque personne est obligatoire sur le marché de Châteauroux © Radio France - Jérôme Collin

Ce samedi 4 avril, le marché de Châteauroux est de retour sur la place de la République et sur la place Voltaire. Une dérogation a été validée par la préfecture de l'Indre. Mais ce n'est pas un marché habituel : un dispositif exceptionnel est mis en place pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19. Sur la place de la République, il n'y a que 20 commerçants autorisés. Sur la place Voltaire, seuls 10 étals peuvent s'installer. À l'intérieur du marché, il ne peut y avoir que 100 personnes au maximum.

Une équipe de trois policiers municipaux veille au respect des règles de protection
Une équipe de trois policiers municipaux veille au respect des règles de protection © Radio France - Jérôme Collin

Des règles de sécurité sanitaire très strictes

À l'entrée du marché place de la République, trois policiers municipaux équipés de masques sont présents. Ils veillent au respect des règles de protection. Certains clients montrent leur attestation. Des contrôles peuvent être réalisés mais il n'y a pas de vérification systématique. Pour éviter qu'il n'y ait trop de monde, les entrées sont filtrées. Il faut parfois attendre la sortie de ceux qui finissent de faire le marché. 

La file d'attente s'allonge donc assez rapidement et s'étire sur une petite centaine de mètres, jusqu'au rond-point du Bombardon. Vers 10h30, il faut patienter une petite dizaine de minutes avant de rentrer sur le marché. Beaucoup d'habitants ont un masque pour se protéger. Le respect des règles est suivi scrupuleusement : chacun se met à un mètre des autres.

On croise des personnes âgées mais aussi des jeunes. Beaucoup tiennent à venir faire leur marché, malgré le contexte sanitaire actuel. Tous sont convaincus de prendre nettement moins de risques qu'en allant dans une grande surface.

La file d'attente va jusqu'au rond-point du Bombardon. Une trentaine de personnes patientent à l'extérieur du marché de la République.
La file d'attente va jusqu'au rond-point du Bombardon. Une trentaine de personnes patientent à l'extérieur du marché de la République. © Radio France - Jérôme Collin

Pas le droit de toucher les fruits et légumes

Sur le marché, ce sont les commerçants qui servent. Ils sont équipés de gants. Les clients ne doivent pas toucher les produits. Le but est de limiter au maximum d'éventuelles contaminations. Malgré tout, une fois rentré chez vous, il est très vivement conseillé de bien laver tous ses produits achetés, en plus de peler ses fruits et légumes. 

Les étals sont suffisamment espacés pour éviter des regroupements de clients. 

Les étals sont espacés pour éviter  des regroupements de clients
Les étals sont espacés pour éviter des regroupements de clients © Radio France - Jérôme Collin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu