Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de l'occupation de la Comédie de Clermont

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'occupation de la Comédie de Clermont par des intermittents, en cours depuis le 15 mars, va prendre fin : les occupants ont voté pour lever le camp ce mercredi après-midi.

La Comédie de Clermont était occupée depuis le 15 mars dernier.
La Comédie de Clermont était occupée depuis le 15 mars dernier. © Radio France - Théophile Vareille

Les occupants de la Comédie de Clermont-Ferrand ont voté la levée de l'occupation ce mercredi lors d'une assemblée générale. La Comédie était occupée depuis le 15 mars dernier par des professionnels du secteur culturels, des militants, ainsi que la CGT spectacle.

27 personnes ont voté pour quitter la Comédie, 14 pour y rester. Sébastien Guerrier de la CGT Spectacle était lui pour un départ : "_Si on restait on bloquait la reprise des spectacles, car c'était incompatible à cause des mesures sanitaires_, donc c'était impossible de rester, mais on va continuer le combat."

Déménagement à la Maison du Peuple

Les occupants ont longuement débattu lors de cette ultime assemblée générale ce mercredi.
Les occupants ont longuement débattu lors de cette ultime assemblée générale ce mercredi. © Radio France - Théophile Vareille

Les occupants continueront à être présent à la Comédie les soirs de représentation pour informer le public sur leurs revendications, "pour leur dire que la reprise c'est pas pour tout le monde" explique Léo, technicien du son, qui ne peut pas encore reprendre le travail, faute de concerts.

Comédienne, Gaëlle voulait elle continuer l'occupation, "on va perdre en visibilité, ici c'était central". Les occupants vont en effet déménager à la Maison du Peuple pour organiser leurs réunions. "La lutte continue, conclut Sébastien Guerrier, notamment contre la réforme de l'assurance-chômage, on ne va rien lâcher."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess