Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fin de la trêve hivernale : à Bordeaux, Médecins du Monde tire la sonnette d'alarme

jeudi 29 mars 2018 à 17:20 Par Olivia Chandioux, France Bleu Gironde

La trêve hivernale se termine le 1er avril. A Bordeaux, 400 personnes vont se retrouver sans solution d'hébergement. Alors jeudi, une quarantaine de bénévoles bordelais de Médecins du monde se sont rassemblés Place Pey Berland pour alerter sur l'état de santé des personnes sans-abri ou mal logées.

Selon l'association, à Bordeaux, 400 personnes se retrouveront sans logement le 1er avril.
Selon l'association, à Bordeaux, 400 personnes se retrouveront sans logement le 1er avril. © Radio France - Olivia Chandioux

Bordeaux, France

"Pas de santé sans toit." C'était le mot d'ordre jeudi matin des bénévoles et membres de Médecins du Monde rassemblés place Pey-Berland à Bordeaux.  La trêve hivernale se termine le 1er avril, et dans la capitale girondine, d'après les associations, 400 personnes vont se retrouver sans solution d'hébergement. Des personnes particulièrement exposer aux problèmes de santé, car pour elles l'accès aux soins est difficile. 

Un sans-domicile sur deux en France souffre de troubles psychiques

Damien, le coordinateur du centre d'accueil de Médecins du monde à Bordeaux, constate tous les jours les effets néfastes de la vie dans la rue sur la santé : "Par exemple, le non-accès à l'eau potable a évidemment un impact sur la santé. On rencontre aussi des gens qui ont de graves problèmes de sommeil avec tout ce qui va avec comme de grosses angoisses par exemple. Vivre dans la rue, cela a un fort impact sur la santé psychique." Autre problème de santé auquel sont confrontées les personnes mal-logées ou sans-abri : les soins dentaires. C'est ce qu'explique Camille, elle est infirmière et bénévole à Médecins du Monde : "Quand on n'a pas de soins d'hygiène, une carie ça peut vite faire une infection, qui ensuite peut entraîner une septicémie. Ca peut très vite s'aggraver, et ces gens ne savent pas où se faire soigner."

Aujourd'hui, il y a environ 143 000 sans-domicile en France. - Radio France
Aujourd'hui, il y a environ 143 000 sans-domicile en France. © Radio France - Olivia Chandioux

"A la rue, toutes les saisons tuent." Damien, coordinateur du centre d'accueil bordelais de Médecins du Monde

Une situation précaire avec une conséquence très concrète. L'espérance de vie d'une personne sans-abri est de 49 ans, contre 80 pour la moyenne nationale.  Un chiffre révoltant pour Philippe membre de l'association : "C'est la traduction terrible de l'impact de la vie dans la rue sur la santé. Sans toit, l'accès aux soins devient très très compliqué." Pour Damien, coordinateur du centre d'accueil bordelais de Médecins du monde, il faut trouver des solutions d'hébergement sur la durée pas seulement dans les périodes de grand froid ou de canicule : "Il faut trouver des solutions d'hébergement plus adaptées, plus encadrées par les travailleurs sociaux, notamment pour permettre à ces personnes en situation de précarité de recréer un parcours de soin." 72% des personnes soignées par Médecins du Monde en France sont sans-abri ou mal logées.