Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clap de fin pour le club de football du Pontet-Grand Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

La querelle entre les dirigeants du club de football du Pontet Grand Avignon et la mairie Rassemblement national du Pontet (Vaucluse) a provoqué la mort de ce club historique du Vaucluse. Les jeunes footballeurs évolueront avec le club du Pontet- Vedène.

Le club du Pontet- Grand Avignon est privé de terrain et de compétition après son conflit avec la mairie
Le club du Pontet- Grand Avignon est privé de terrain et de compétition après son conflit avec la mairie - USPGA

Au Pontet, le club de foot de l'US Le Pontet-Grand Avignon est privé de terrain et de compétition depuis le 1er février, conséquence du conflit financier qui l'oppose à la mairie depuis des années. Désormais, le club ne peut plus jouer : les 250 jeunes licenciés seront accueillis au club de l'AC Pontet-Vedène. 

Le club et la mairie du Pontet étaient en désaccord sur la gestion financière et sportive du club. La mairie avait gelé le versement de sa subvention de 250.000 euros.  

Une subvention non versée qui assassine le club

Les dirigeants du club ne souhaitent pas s'exprimer mais dans un communiqué, ils assurent que la mairie a voulu "tuer le club" en le privant de sa subvention de 250.000 euros. Les dirigeants pointent "l’ingérence, l’obstruction et les trahisons". Ce club historique du football vauclusien avait joué en championnat de France amateur. Ses dirigeants avaient l'ambition de remonter dans le championnat mais la gestion humaine, financière et politique s'est heurtée aux exigences de la mairie Rassemblement national. 

Les dirigeants parlent d'un "assassinat, d'une mascarade grotesque" quand on prive le club de subvention pour dénoncer son manque de solidité financière. L'ex-président estime qu'il faudra des investisseurs privés pour faire progresser le football au Pontet.

Argent public pour salaires déguisés

La mairie du Pontet se défend d'avoir étranglé le club. Le directeur de cabinet du maire reconnait que la subvention a bien été gelée mais que depuis des années, la mairie souhaitait une autre politique sportive. 

"On leur demande des comptes et on ne peut pas avoir accès aux comptes pour savoir ce que devient l'argent public" s'indigne Xavier Magnin, le directeur de cabinet du maire RN du Pontet. _"Après un audit, on s'aperçoit que l'argent va à l'équipe sénior pou_r payer des indemnités kilométriques à l'équipe première. Tout le monde sait que ce sont des salaires déguisés. Nous ne sommes plus d'accord car ce n'est pas comme ça que nous voyons la politique sportive au Pontet."

Décision discriminatoire ou accusation grotesque

Dans un long message sur les réseaux sociaux, les ex-dirigeants du Pontet reconnaissent qu'ils n'ont "plus de solutions face aux assassins" du club. Le message évoque "les manipulations politiciennes et la décision discriminatoire" de la mairie Rassemblement national. 

Au cabinet du maire, Xavier Magnin en sourit : "Lorsqu'on a plus d'arguments, c'est facile de nous attaquer là-dessus, nous Rassemblement national. Mais ces accusations de racisme sont grotesques car nous travaillons avec Monsieur Makhechouche de l'AC Pontet-Vedène"

L'intégralité des ex-licenciés du Pontet-Grand Avignon jouera à l'AC Pontet-Vedène désormais sans avoir à payer de nouvelles licences cette saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess